Fraternité Matin : les syndicats réclament le départ de Venance Konan

"Venance Konan dégage" est en substance le mot d’ordre qui sort des rancœurs des syndicats de l’organe de presse étatique ivoirien, Fraternité Matin ce mardi 5 décembre 2017.

Ce ras-le-bol est issu d’une Assemblée générale des quatre syndicats notamment le syndicat des agents de Fraternité Matin (SYNA-Frat Mat), le syndicat libre des employés de Fraternité Matin (SYLE-FRAT-MAT), le syndicat des travailleurs de Fraternité-Matin (SYNTRA-FRAT-MAT), la coordination des journalistes et professionnels de la communication de Fraternité matin. Ceux-ci ont exigé le départ de Venance Konan, Directeur Général de Fraternité Matin, ainsi que Saganogo Lamine, son adjoint.


"Ils sont sortis massivement, les employés du Groupe pour prendre part à cette rencontre pour dire leur vérité à Venance Konan, fermant ainsi les portails pour en interdire l‘accès à la direction générale, accusée de mauvaise gestion et de management désastreux", relèvent des organes de presse.

Ces manifestations anti-Konan résultent de la situation financière catastrophique dans laquelle se trouve le plus vieux quotidien ivoirien. Le 16 novembre 2017, le Conseil des ministres a pris la pleine mesure de la situation : un plan de redressement a été retenu pour éviter la faillite de Fraternité Matin dont le pronostic vital est engagé.

Ils ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas endosser la mauvaise gestion de la Direction d’autant plus qu’un vent de licenciement plane dans l’entreprise.

Venu en soutien, Guillaume Gbato affirme, "nous avons appris, à la surprise générale, que nos camarades de Frat.mat étaient en assemblée générale ; nous sommes venus les soutenir par solidarité dans la lutte, parce que nous connaissons la situation de la presse de façon particulière. Nous voulons, par cet acte, lancer un message à l’Etat qui doit ouvrir les négociations avec les travailleurs. L’objectif du plan de redressement doit sauver les emplois", a déclaré le Secrétaire Général du Synapp-CI.

Venance Konan vit alors le triste sort qui a été réservé à Emmanuel Kouassi Kokoré, nommé Directeur Général de Fraternité Matin le 6 juillet 2000, sous la transition militaire. Les travailleurs avaient alors fermé le portail pour décrier sa gouvernance.

Le journal n’est pas paru ce jour (mardi ndrl) en raison d’une imprimerie hors saison et demain.

Penouel D. / Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1685360 : 1.61 mb
MEMORY : 1450792 : 1.38 mb