Publicite

Fraude sur l’électricité : Un agent CIE licencié, les raisons des descentes nocturnes dans les domiciles et comment dénoncer les fraudeurs

Améliorer la relation avec sa clientèle, voici bien l’objectif de ce dialogue direct institué toute cette journée avec des fédérations et associations de consommateurs arrivés de tout le pays.


Le 4 juillet dernier, un agent de la direction des dépannages dirigée par Aimé Gobé a été licencié. C’est son ex-directeur qui donne l’information ce mercredi 25 juillet devant les représentants des fédérations et associations de consommateurs, venus de toutes les régions du pays pour un dialogue direct avec la haute direction de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE).

« Le client est notre raison d’être. La relation que nous avons souhaitée est une relation de confiance, que vous exprimiez vos attentes de plus en plus nombreuses, nous les captons et les fixons. Nous avons mis en place un cadre d’échange permanent qui nous a permis de nous retrouver deux fois déjà à Taabo (centre de formation) » a indiqué le Secrétaire Général de la CIE, Emmanuel Kouadio.

Pour relever le défi de la satisfaction client, Aimé Gobé a révélé l’existence de l’inspectorat, saisissable par un appel au service clients pour « dénoncer l’agent fautif ou le consommateur véreux. N’hésitez pas, la CIE ne veut pas continuer à marcher avec des brebis galeuses » a-t-il recommandé aux consommateurs.

40 milliards FCFA, c’est le montant estimé de la perte annuelle que subit l’Etat à cause de la fraude sur l’électricité. Pour traquer les fraudeurs, consommateurs et agents du secteur, un code de l’électricité est en vigueur depuis avril 2014. Sa promotion doit être l’affaire de tous selon un des responsables de la CIE et en premier lieu à l’Etat.

Pour mieux faire face aux attentes des plus de 2 millions de clients de la compagnie d’électricité, « une nouvelle dynamique qui implique de placer le client au cœur de nos préoccupations, à conduire, développer de nouveaux services, l’uniformisation de tous nos process. Nous avons lancé la première agence en ligne en test à Bingerville » a révélé Mme Bitty, Directeur de la commercialisation et de la satisfaction client.

De cette rencontre avec les consommateurs, on retient la suppléance assurée par la CIE dans les investissements sur demande et aval de Côte d’Ivoire Energies. Ainsi, par ce système, la CIE va-t-elle « relever le niveau de tension de 138 zones sur Abidjan » tel que annoncé par Aimé Gobé, directeur du dépannage et de la maintenance.

Augustin Yao Kouamé et Ouattara Salifou, des leaders d’associations de consommateurs, ont exprimé leur satisfaction pour les efforts consentis par CIE, surtout à Abidjan Sud où la fraude crevait les finances étatiques et électrocutait usagers et CIE. Les installations étaient à Port-Bouët, quartier cité par eux, à rude contribution. Mais, ont-ils reconnu, avec l’arrestation du parrain de la fraude, par effet du code de l’électricité, la sécurité électrique est de mise.

Tous les responsables de la société, présents à la CGECI, ont été unanimes sur la tolérance zéro vis-à-vis des agents du secteur de l’électricité qui encourent le double de la peine infligée au consommateur fraudeur.

Pour Alexis Kouassi, « l’Etat se met dans la sécurisation du secteur. Pour les descentes de nuit, les contrôles sont effectués sous autorisation de la justice, entre 21h et 4h du matin. Les magistrats sont mobilisés » a indiqué le Directeur de l’Audit d’exploitation de la CIE. « Pour une fois en Côte d’Ivoire, l’Etat a décidé que la fraude sur l’électricité est un délit »  a reconnu Alexis Kouassi. Cette fraude est assortie de peines pécuniaires et de prison ferme. Toutes les préoccupations ont été posées sans fuyant au cours des trois panels portant sur « Code de l’électricité, quel regard pour le consommateur ? », « Prise en charge de la satisfaction client, Apport du PEPT dans la facilitation de l’accès à l’électricité » et « Quel cadre de collaboration entre les associations des consommateurs et la CIE ? »

Une visite de sites de la CIE permettra aux responsables des fédérations et associations de consommateurs de se faire une idée du travail abattu par les collaborateurs de Dominique Kakou pour améliorer le confort de la clientèle. Ce qui a fait dire à Aimé Gobé que « quand le client n’a pas l’électricité, la vie s’arrête pour lui, d’où l’existence des équipes d’astreinte, 10 de jour et 12 de nuit, 24h/24 et 7jour /7 pour assurer les dépannages avec le concours du service relation client. »

Une initiative a réédité à l’intérieur du pays auprès de tous les consommateurs.

Adam’s Régis SOUAGA / poleafrique
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1721512 : 1.64 mb
MEMORY : 1499768 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.