Guikahué répond : « Les injures, les insultes, les dénigrements, c’est l’expression de la pauvreté spirituelle »

La guerre déclarée, au PDCI-RDA, entre Maurice Kacou Guikahué et Kobenan Adjoumani n’est pas prête de connaître son épilogue. L’acte énième s’est ouvert hier avec la sortie énergique du Ministre Kobenan Adjoumani à l’encontre de son ennemi juré le Professeur Maurice Kacou Gukahué. Ce dernier n’a pas mis de temps à donner une réplique brève, mais qu’il a voulue cinglante. 

L’homme par qui le malheur arriva au PDCI

Le Ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjouami n’y est pas allé de mains mortes hier avec le Secrétaire exécutif de son parti, au cours d’une conférence de presse tenue au Golf Hôtel à l’occasion de la présentation de son mouvement politique « Sur les traces d’Houphouët Boigny ». M le Ministre a totalement déconstruit l’image de Maurice Kacou Guikahué lors de cette intervention qui a pris les allures de de règlement de compte. Il a notamment déclaré que M Kacou Guikahué est « l’homme par qui le malheur est arrivé au PDCI-RDA ». Ainsi attaqué par son plus coriace adversaire, le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a jugé de bon de faire une petite observation.

Le PDCI n’a exclu ni radié personne

Après la sortie du Ministre Adjoumani, le Professeur Maurice Kacou Guikahué a tenu à faire quelques petites précisions. Il ne comprendrait pas pourquoi M. Kobenan Adjoumani gesticule autant alors que « Le PDCI n’a exclu ni radié personne. Le PDCI est régi par les lois de la République et la loi d’août 1993 dispose que nul ne peut être membre de plus d’un parti politique. », a-t-il dit depuis son bureau. Ensuite, il a répété que « C’est lui-même (Adjoumani) qui a quitté le PDCI parce qu’on ne peut pas être membre de deux partis». A ce sujet, le Ministre des Ressources animales et halieutiques a indiqué hier que le Professeur de médecine, M. Maurice Kacou Guikahué, a besoin de prendre des cours de droits et d’histoire car le RHDP a bel et bien été signé et ratifié par le PDCI-RDA en toute conscience. N’empêche que, pour Maurice Kacou Guikahué, il y a mieux à faire que les querelles de basse-cour : « Le PDCI n’a pas de temps à exclure les gens. Sur les attaques, les dénigrements, nous avons subi au moins plus de 30 fois, me dépeindre, me diaboliser. Et c’est tout ce que M Adjoumani a fait. Mais je n’ai pas de réponse particulière à donner ». Pour finir en beauté et certainement faire le plus de mal, le bras droit de Bédié cite le Pape François 1er : « Les injures, les insultes, les dénigrements, c’est l’expression de la pauvreté spirituelle ».


Paula K. avec Alex Dimeco, correspondant/ Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1694928 : 1.62 mb
MEMORY : 1487512 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.