Publicite

Guillaume Soro exhorte l'Afrique à mettre fin aux élections mal organisées

Le Président de l'Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Kigbafori Soro a exhorté, samedi, à Daloa dans le Centre-Ouest de la Côte d'Ivoire, l'Afrique à mettre fin aux élections mal organisées qui provoquent les guerres et conflits à travers le continent.

"L'élection présidentielle ne doit pas être une occasion pour se battre parce que malheureusement en Afrique quand on dit on va aller à une élection présidentielle, les coeurs commencent à battre, on est tellement habitué à voir en Afrique des élections où on va se déchirer" a fait observer M.Soro lors de la cérémonie d'investiture de la direction régionale de campagne d'Alassane Ouattara pour l'élection présidentielle du 25 octobre prochain, dans la région du Haut-Sassandra.

"Généralement en Afrique, les guerres partent des élections mal organisées. Soit celui qui a perdu dit qu'il n'a pas perdu, soit celui qui est au pouvoir veut tout frauder et puis palabre vient.Il faut que l'Afrique arrête avec ces élections qui nous donnent des maux de tête", a-t-il lancé.
Guillaume Kigbafori Soro a fait remarquer par ailleurs, qu'en occident l'élection présidentielle est période de fête, mais, a-t-il regretté "quand on dit élection présidentielle en Afrique, on a peur. Il faut rompre avec ça".

C'est pourquoi, il a souhaité que l'élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain soit "une élection apaisée, une élection de réconciliation, une élection de paix et une élection de fête".

S'adressant à l'équipe de campagne du candidat Alassane Ouattara dans la région du Haut-Sassandra dirigée par le Pr Alphonse Djédjé Mady, M. Soro a reconnu qu'il y a du travail à faire dans cette région. "Il faut parler à nos parents de Daloa.Je compte sur vous pour mener la campagne. Il faut que chacune, chacun, vous allez sur le terrain, dans les campagnes et villages pour défendre le bilan du Président de la République" a dit le président de l'Assemblée nationale ivoirienne.
Pour lui, "dans le Haut-Sassandra, il faut que même l'opposition vote Alassane Ouattara". M. Soro pense qu'"on peut amener l'opposition à voter Alassane Ouattara" pourvu qu'on lui parle parce que "l'élection présidentielle, ce n'est pas la guerre". A ce propos, il souhaite que cette élection ivoirienne d'octobre soit "comme une finale de coupe du monde, de coupe d'Afrique".

Selon lui, de la même manière qu'en sport l'on peut être surpris de se voir en train de supporter ou d'apprécier un geste technique de l'adversaire, les militants du Front populaire ivoirien ( FPI, opposition ) peuvent voter Alassane Ouattara qui a "un bilan".
"En quatre ans de présidence, la Côte d'Ivoire a changé au plan diplomatique, au plan économique, au plan des infrastructures.Même quand on n'aime pas le lièvre, il faut reconnaître qu'il court vite", a constaté M. Soro, insistant que "quelque soit nos bords politiques, on doit reconnaître qu'en quatre ans, Alassane Ouattara a changé la face de la Côte d'Ivoire".

Dans le seul mois d'octobre 2015, trois élections présidentielles seront organisées en Afrique de l'Ouest. Au Burkina Faso et en Guinée le 11 octobre, puis le 25 octobre en Côte d'Ivoire.

  LS/APA

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1722808 : 1.64 mb
MEMORY : 1502296 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.