Publicite

Hadj 2017: le gouvernement ivoirien dénonce des organisateurs ''véreux'' qui répondront de ''leurs actes''

Contrairement aux 4200 pèlerins du contingent de l'État, 295 pèlerins ivoiriens - sur 1620 - du contingent privé n’ont pu effectuer le voyage en terre sainte de l’Islam, du fait d’opérateurs '' privés défaillants et véreux'', a dénoncé, lundi, le gouvernement ivoirien.
Publicite
Selon le Directeur Général des Cultes, Bamba Messemba, les infortunés candidats, sont des '' clients'' des opérateurs privés ‘’Méridien Hadj et Oumra’’ et  ‘’EIMPC’’.

''Sur ces 295 personnes qui n’ont pu avoir les documents de voyage nécessaires, 263 étaient illégalement inscrites'' a-t-il précisé, dans une note d'information parvenue à APA.

M. Bamba a indiqué que les responsables desdites agences privées ont été ''interpellés et répondront de leurs actes'', souligne la note, rassurant que ''des dispositions sont prises pour procéder aux remboursements des frais engagés'' par ces victimes.

Par ailleurs, il a promis que si ''ces candidats forclos le souhaitent, ils seront inscrits prioritairement sur la liste du contingent étatique pour l’édition 2018’’.

Les vols pour le Hadj 2017 en Côte d’Ivoire ont démarré le samedi 5 août et ont pris fin le samedi 26 août 2017. Le quota des pèlerins ivoiriens cette année était de 5820.

HS/ls/APA

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1694056 : 1.62 mb
MEMORY : 1483328 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.