Hévéa et palmier à huile: 5153 petits planteurs bénéficient de l'appui du PSAC dans le Sud-est ivoirien

APA-Bonoua (Côte d’Ivoire)
Quelque 5153 petits producteurs d’hévéa et de palmier à huile de la région du Sud-est ont bénéficié du soutien du Projet d’appui au secteur agricole en Côte d’Ivoire (PSAC) pour améliorer leurs productions, a constaté un journaliste de APA à la faveur de la visite de terrain d’une délégation de la Banque mondiale, partenaire financier du projet.
Ils sont 4557 bénéficiaires dont 17% de femmes, de petits planteurs ayant entre 1 et 2 ha de superficie agricole pour l'hévéa contre 596 dont 15% de femmes (planteurs possédant entre 1 et 5ha) pour le palmier à huile qui ont été encadrés, en deux ans, par le PSAC pour booster leurs productions.

Le mécanisme d'accompagnement consiste à la distribution de matériel végétal amélioré en vue de la création de 18.500 hectares de petites exploitations pour l'hévéa et de 15 000 ha pour le palmier à huile à
terme du programme qui durera quatre ans.

‘'Nous définissons avec les petits producteurs villageois les critères de sélection des bénéficiaires en prenant en compte les mesures de sauvegarde environnementales et sociales'' a expliqué Raphaël Agnéroh Amani, Coordonnateur du PSAC à la délégation de la Banque mondiale conduite par Mamita Merthi, Directrice Stratégies et Opérations Afrique.

Selon M. Agnéroh, ‘'la subvention par le Projet est à 95% du coût de cession soit un prix de revient à l'hectare de 10.000FCFA contre 150.000FCFA/ha dans la situation de hors projet pour l'hévéa et 50% de subvention par le projet soit un prix de revient de 80.000 FCFA contre 160.000FCFA/ha dans la situation sans Projet pour le palmier à huile''.

Au terme de la visite, Mme Merthi et sa délégation ont exprimé leur satisfaction des réalisations effectuées par le PSAC.

Le PSAC s'inscrit dans le cadre du Programme national d'investissement agricole (PNIA) du gouvernement adopté en juillet 2010 et se veut un instrument de mise en œuvre de certaines recommandations de l'étude sur l'Agenda de la Croissance basée sur les ressources naturelles initiée par la Banque mondiale.

Dans ce cadre, la Banque mondiale, à travers l'Association pour le Développement international (IDA), a accordé un don de 50 millions de dollars américains au gouvernement ivoirien qui en accord avec le
donateur a affecté cette somme au financement de la croissance des cinq filières agricoles majeures que sont le cacao, l'hévéa, le palmier, le coton et l'anacarde.

 
HS/ls/APA

Laisser un commentaire

PEAK : 1744952 : 1.66 mb
MEMORY : 1528520 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.