Indemnisation des victimes des crises  : Le Ministère n’a mandaté personne pour agir en son nom

Après Toulepleu où la Ministre Mariatou Koné y est à sa troisième visite dans le cadre de l’indemnisation des victimes, le cap a été mis sur Daloa pour l’indemnisation d’une centaine de victimes de Vavoua, de Mononko Zohi et d’Issia.


Indemnisation des victimes des crises/ Mariatou Koné depuis Toulepleu : « Le Ministère n’a mandaté personne pour agir, en son nom, auprès des victimes ».

"Depuis le démarrage de la grande phase, mes services et moi-même sommes à la tâche pour servir au mieux les victimes. Toutes les prestations sont entièrement gratuites et se font sans intermédiaire. Le Ministère n’a mandaté personne pour agir, en son nom, auprès victimes", affirmé le Pr Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l'enfant et de la Solidarité (Mpes).

A Toulepleu où elle a fait cette déclaration, la ministre en charge de la solidarité a soutenu que les uniques interlocuteurs des victimes sur le terrain sont les autorités préfectorales et les directions régionales du Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité.

Le vendredi 5 avri 2018, la Ministre Mariatou Koné a remis des chèques à une centaine de victimes composée de 88 ayants droits de personnes décédées et des prises en charge médicale pour douze blessés pour un coût total de près de  cent millions de FCFA. Le Professeur Mariatou Koné a saisi également cette opportunité pour faire des mises au point. "Etre victime et bénéficier de la réparation exige la production des documents, de preuves fiables de la matérialité des faits et de preuve de lien de parenté avec la victime dans le cas des décès", a-t-elle indiqué. Avant d'ajouter qu'il s'agit là, d'une "c’est une exigence de transparence et de redevabilité".

Poursuivant, la ministre a invité toutes les victimes à la vigilance. Car, dira-t-elle, des personnes véreuses et sans scrupules veulent profiter de la détresse des victimes. "Soumises à la forte pression de ceux à qui elles ont soutiré de l’argent (...) ou même fait miroiter la réalisation de projets immobiliers pour lesquels des droits d’inscription ont été payés (...), ces personnes mènent une croisade contre la lenteur du processus", a revelé le Professeur Mariatou Koné. Avant d'appeler les populations de l'ouest à "rester vigilants car leurs régions demeurent une zone privilégiée où pillulent les escrocs qui veulent exploiter la souffrance des victimes à leur profit et s’enrichir de leurs douleurs ". Ces précisions, faut-il le souligner, ont valu à la Ministre, des acclamations nourries de l’assistance.

Pour Ouesse Claude, Président de la plateforme des organisations de défense des droits des victimes de Toulepleu, l’indemnisation des victimes est une réalité avec la Ministre Mariatou Koné. « Plusieurs de nos parents ont reçu leurs chèques. Le processus pour nous est transparent », a-t-il témoigné.

Après Toulepleu où la Ministre Mariatou Koné y est à sa troisième visite dans le cadre de l’indemnisation des victimes, elle a été mis le cap sur Daloa pour l’indemnisation d’une centaine de victimes de Vavoua, de Mononko Zohi et d’Issia .


Mfpes

Laisser un commentaire

PEAK : 1704632 : 1.63 mb
MEMORY : 1504560 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.