Publicite

Infrastructures routières : l’extension du boulevard de France s’ouvre à la circulation

"Il faut faire en sorte que toutes nos grandes villes aient des voies urbaines de qualité pour faciliter la circulation", ceci est l’appel lancé par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, lors de l’ouverture de l’extension du boulevard de France, déroulé ce 08 septembre 2016.

Répondant au besoin de facilitation de la circulation des usagers, l’extension du boulevard redressé de France permettra ainsi à près de 50 000 personnes de se déplacer aisément tout en favorisant le trafic à 20 000 véhicules par jour.

La première coupure de ruban s’est effectuée au niveau du giratoire de l’ancien camp d’Akouedo par le premier ministre, en compagnie de plusieurs  membres du gouvernement et de personnalités. En l’occurrence, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, le ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi, la ministre de la Salubrité Urbaine et de l’Assainissement, Anne Désirée Ouloto et le ministre Allah Kouadio Remi de l’Environnement et du Développement Durable, ainsi que l’ambassadeur de la France, SEM Georges Serre.

La délégation a profiter de cette occasion pour procéder à la  visite des autres points symboliques de cette route qui, en plus d’améliorer la fluidité, permettra aux usagers en provenance de Bingerville, de la Riviera Palmeraie et des quartiers environnants, d’avoir un accès direct au boulevard de France redressé et au pont Henri Konan Bédié sans passer par les carrefours de la Riviera Palmeraie et de la Riviera PK9.

Publicite

Il s’est aussi agit des giratoires situé du côté du lycée français Blaise Pascal, du collège Jacques Prévert, et du boulevard Mitterrand. Cinq (5) bretelles ont également été réalisées sur une longueur cumulée de 1180 mètres linéaires ainsi que deux contrallées d’une longueur de 140 mètres linéaires.

En plus de la mise en place de l’éclairage public avec 204 foyers de 250 watts. Le coût total des travaux financés dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2d), est estimé à 9 197 399 532 FCFA.

En fait, " ce sont des investissements importants et nous sommes heureux que des députés français soient présents pour voir comment est-ce que l’argent est utilisé à bon escient", a fait savoir le chef du gouvernement.

A lui de poursuivre, "je crois que le moment venu, nous allons lancer les inaugurations pour les voies qui partent d’Adzopé jusqu’à Doropo. Le Président de la République tient à ce qu’on fasse ces infrastructures pour l’amélioration des conditions de vie des ivoiriens. Personne n’aime les embouteillages. Il faut faire en sorte que la circulation soit fluide".

"Il s’agira de lancer les travaux du boulevard de Marseille, le grand pont de Yopougon qui va aller depuis Yopougon jusqu’au boulevard Nangui Abrogoua, avec un échangeur à Boribana et l’autoroute qui va partir de la zone industrielle vers à Anyama. Une autre autoroute est prévue pour aller vers Songon. Ce sont des projets qui vont démarrer dans trois à cinq mois", a affirmé le ministre Patrick Achi en ce qui concerne les projets à court terme.

D’ici  2020, c’est en tout, la somme de 3560 milliards FCFA qui sera consacré à la construction et à l’aménagement de voirie à Abidjan et à l’intérieur du pays.

Thyness/Akody.com


Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1794296 : 1.71 mb
MEMORY : 1569312 : 1.5 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.