Insécurité : les agresseurs d’un chauffeur de taxi-compteur arrêtés par la police à Koumassi

La police du commissariat du 36e arrondissement sis dans la commune de Koumassi (Abidjan) a mis hors d’état de nuire, dans la nuit du mercredi à jeudi 10 septembre aux environs de 3 h 20 du matin, deux individus qui ont agressé leur chauffeur de taxi-compteur.   
  
C’est terminé pour eux, ils ne pourront plus semer du désordre dans le rang des populations. Ces malfrats qui ont pour cibles les chauffeurs de taxi et bâtissent et détruisent le bien d’autres personnes avec un couteau. Ils viennent d’être freinés dans leur élan par les forces de l’ordre.   

"Au cours de la nuit du mercredi à jeudi 10 septembre vers 3 h 20 du matin, la police du 36e district dirigée par le commissaire Ouattara Kader a reçu des allégations du Sieur d’OYJ, chauffeur de taxi résidant à Adjaoui et accusant deux personnes identifiables pour les délits d’agression à l’arme blanche, suivi de coups et blessures volontaires et de destruction de bien d’autrui", relatent les forces de sécurité. 

Avant d’ajouter que "ce dernier a déclaré que vers deux heures du matin, il avait été stoppé et sollicité par des clients devant le bar "le piment" de Marcory, dans l’espoir de les conduire au quartier Soweto". 

Arrivé dans son taxi, "l’un d’entre les ravisseurs s’étant assis à côté de lui du conducteur tandis que l’autre sur la banquette arrière. A l’approche de Soweto à 30 mètres environ (après la gare de pinasse), le passager assis à l’arrière a sorti un couteau et l’a pointé sur le cou du chauffeur". 

Celui assis à l’avant lui a dérobé toute la recette d’une valeur de 32 500 F CFA avec son téléphone. Avant de se fondre dans la nature, brisant les deux phares et le pare-brise du véhicule. Ayant été saisi, le commissaire Kader Ouattara a immédiatement ordonné à son équipe criminelle de mener des patrouilles en civil et à moto à proximité de la zone du crime afin de mettre le grappin sur ces derniers. 

Aussitôt engagée, la patrouille a aperçu un groupe de 04 personnes, dont l’une correspondant au rapport de la victime. Elle a été arrêtée et conduite au poste de police. Ce voleur avait en sa possession quatre téléphones portables et la somme de 17 600 F CFA. 

S’en est suivi un interrogatoire bien introduit. Lequel a poussé le malheureux d’avouer leur forfait. Le nommé D. I., âgé de 20 ans et de nationalité ivoirienne, sans domicile fixe, a déclaré que l’un des portables et de l’argent était sa part des biens volés et que le vol avait nui au conducteur susmentionné.  

Il est conduit au barrot et sera conduit devant le parquet pour répondre de ses actes en attendant de mettre la main sur ses complices. 


Penouel D., Correspondant/Akody.com  

Laisser un commentaire

PEAK : 1712800 : 1.63 mb
MEMORY : 1502336 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.