Publicite

Insécurité : Un voleur de motos et ses acolytes arrêtés à Abobo

Ils ont été mis hors d'état de nuire par le commissariat de Police du 34e Arrondissement d’Abobo Baoulé. 
Publicite

Eux, ce sont une bande des individus malintentionnés qui orchestrent des vols aux domiciles des convives dans la commune d'Abobo.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de ce lundi 11 novembre 2019  aux environs de 03 h au cours des rafles matinales à Biabou (Abobo-baoulé), lorsqu’une équipe de patrouille a surpris 02 individus embarquant sur une moto devant une cour.

Mais à "la vue de la patrouille, les deux bourreaux ont pris le large, abandonnant la moto à 200 m de la cour", révèle la police. Ainsi, à "l’issue de la course qui s’est engagée, l’un d’entre d’eux a pu être interpellé". Il s’agit du nommé Sawadogo Moustapha âgé de 17 ans, ferronnier domicilié à Biabou.

Il dit vouloir voler la moto avec son ami en vue de la revendre. Heureusement, le dieu du vol les ayant abandonnés, l’engin a finalement été appréhendé et restitué à son propriétaire.

Dans la même dynamique, les hommes de sécurité ont pu "interpeler un jeune chef de gang…".

En effet, ce dernier chapeautait un gang de 05 membres qui ont attaqué à l’arme blanche, "une cour à Abobo Te, emportant numéraires, bijoux, téléphones portables et appareils électroménagers depuis la nuit du 25 février dernier. Une semaine après, 04 membres du gang ont été interpelés mais le cerveau a réussi à s’échapper", précise-t-elle.

Avant d’ajouter, "pensant que les enquêtes ont été abandonnées, le sieur Koné Youssouf alias "Petit Bassame" refait surface ce dimanche 10  Novembre. Etant en alerte, les forces de sécurité l'ont pris à l’improvise tôt le matin du mardi aux environs de 04 h. Il a été débusqué dans sa cachette par le Commissaire Tiegnon et ses hommes.

"Il a été trouvé porteur d’un long tournevis dans sa poche, pour selon lui, se " défendre". Il n’a fait aucune difficulté à reconnaître les faits de vol en réunion à main armée d’armes blanches avec ses acolytes qui sont toujours qui va rejoindre en prison", confient les forces de sécurité.

Notons qu’ils sont emprisonnés pour répondre de leurs actes.

Penouel D. / Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1683480 : 1.61 mb
MEMORY : 1473512 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.