Publicite

Journée mondiale des toilettes: L’urgence de mettre fin à la défécation à l’air libre

110villages ivoiriens pour un total de 88 500 individus (dont la moitié est constituée de femmes), grâce à ce programme, ont  appris comment prévenir les maladies diarrhéiques, actuellement la deuxième cause mondiale de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans selon l’Organisation mondiale de la Santé. 

Ce 19 novembre, comme chaque année, marque la célébration de la Journée mondiale des toilettes organisée par les Nations unies.  Cette année, l’évènement a pour thème: « Égalité et dignité et le lien entre violence sexiste et l’assainissement. » Ce thème vise à  inciter à l’action et à souligner l’urgence de mettre fin à la défécation à l’air libre, notamment pour les femmes et les jeunes filles qui sont particulièrement vulnérables.

De meilleures installations sanitaires et un meilleur accès à l’eau peuvent aussi améliorer la santé et le développement des individus par un changement de comportement permettant de lutter contre des problèmes comme la sous-nutrition et les retards de croissance.

Ne voulant pas rester en marge de cette célébration, Nestlé, qui souhaite contribuer à la solution, s’est engagée à donner d’ici 2016 à 350 000 personnes des communautés locales un accès à des projets liés à l’eau, l’assainissement et l’hygiène autour de ses sites de production et dans les régions où elle s’approvisionne en matières premières.

Pour y parvenir, l’entreprise s’est officiellement associée à la  Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Ficr) depuis 2002 et s’est engagée à verser 5 millions Fcfa sur cinq ans pour améliorer l’accès à des services durables d’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène dans des zones rurales, des écoles de Côte d’Ivoire et du Ghana.

A ce jour, près de 400 000 personnes en ont bénéficié dont 200 000 Ivoiriens parmi lesquels les habitants de villages participant au Plan cacao de Nestlé (Ncp).

110  villages ivoiriens pour un total de 88 500 individus (dont la moitié est constituée de femmes), grâce à ce programme, ont  appris comment prévenir les maladies diarrhéiques, actuellement la deuxième cause mondiale de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans selon l’Organisation mondiale de la Santé. L’approche participative de la Ficr à la transformation de l’hygiène et de l’assainissement pour sensibiliser à l’importance du lavage des mains est au cœur de cette initiative.

De ces 110 villages, un premier groupe de 30 villages a récemment obtenu la certification Fdal (Fin de la défécation à l’air libre) qui distingue ceux qui respectent certains critères de performance.

Ouattara Ouakaltio avec Secom
Correspondant communal
Fratmat
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1699088 : 1.62 mb
MEMORY : 1484696 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.