Koua Justin après son audition : « On ne m'intimide pas. On ne m'effraie pas. »

Aussitôt après son interrogatoire, ce lundi à son bureau, par les renseignements généraux de Korhogo, Koua Justin a repris ses activités.

Au cours d’une des rencontres organisée dans la soirée, le porte-parole de l’EDS et du FPI a même déclaré qu’on ne l’intimide pas, qu’on ne l’effraie pas.  

Koua Justin reprend ses activités de plus bel

Après la visite à son bureau de l'adjudant Vadjé Patrice des renseignements Généraux pour une audition éclair, Justin Koua a aussitôt repris ses activités politiques. Comme une bravade au préfet de région qui a ordonné son interrogatoire, Koua Justin a effectué deux rencontres dans la soirée avec les militants FPI du quartier Teguere et Belle-ville de Korhogo.

A Teguere, le porte-parole de l’EDS a déclaré ; « Ce soir avant de venir ici, des policiers se sont présentés à mon bureau avec l'illusion de m'intimider. Mais je crois qu'ils se sont rendu compte après notre entrevue qu'ils se sont trompés de personne.

On ne m'intimide pas. On ne m'effraie pas. Parce que personne ne peut m'effrayer. Dans ce pays, je fais partie de ces jeunes qui ont bu la lie de la souffrance. Je suis donc prêt à prêcher partout dans le pays, surtout au nord, le message de paix du président Gbagbo. C'est en Côte d'Ivoire seulement que même un message de paix fait peur à des autorités. Tranquillisez-vous je prêcherai la paix partout au nord. ».

L’agent des impôts, qui se fait passer pour le messager de Laurent Gbagbo, continue de rassurer sur ses intentions dans la cité du Poro, comme la police semble s’en inquiéter : « Le président Gbagbo veut fortement que les ivoiriens vivent en frères. Il veut que les ivoiriens se pardonnent et se réconcilient. Il veut que nous construisions la victoire de la Côte d'Ivoire et non la victoire d'un camp sur un autre camp. Il veut la paix pour tous les ivoiriens et pour la Côte d'Ivoire.

Soyons des frères et cessons d'être des adversaires les uns contre les autres. Il veut qu'on cesse de se voir en ennemis les uns les autres. Je suis venu vous porter ce message d'amour du Président Gbagbo. » a-t-il indiqué avant de jeter un pavé dans la marre : « Disposez vos cœurs au pardon et à la réconciliation pour que la Côte d'Ivoire, avec la venue du Président GBAGBO au pouvoir en 2020, puisse amorcer sa prospérité. »

La réponse de ses interlocuteurs

Ses interlocuteurs ont dit avoir reçu le message cinq sur cinq. Au nom des siens, Silue Péléssongui a promis redonner vie et vigueur au FPI à Korhogo.

« Nous prenons l'engagement de faire gagner le FPI et le Président Gbagbo ici à Korhogo. Nous sommes déterminés et personne ne pourra nous distraire de cet objectif. Merci à toi camarade Koua. Tu seras fier de Nous. Quand nous on dit on fait ça propre. », a dit le porte-parole de la délégation de Teguere. Cerise sur le gâteau, le patriarche Coulibaly Torna aurait apporté toute sa bénédiction au leader des jeunesses de l’EDS et du FPI.

Koua Justin a eu une autre rencontre avec les militants FPI du quartier Belle-ville avec à leur tête Tuo Paul. Là-bas, l’agent des impôts a délivré le même message de paix et de réconciliation de son mentor Laurent Gbagbo.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

 
 

Laisser un commentaire

PEAK : 1711144 : 1.63 mb
MEMORY : 1503384 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.