Publicite

La Côte d’Ivoire siégera au Conseil des Droits de l’Homme à Genève en janvier 2018 (Officiel)

Après son élection au Conseil de sécurité en juin 2016, la Côte d’Ivoire siégera dès janvier 2018, au Conseil des droits de l’Homme à Genève, a déclaré, Vabgé Coulibaly, directeur de cabinet représentant le ministre de la justice au lancement, samedi à Yopougon, des festivités du 70è anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) autour du thème ‘’œuvrons pour l’égalité, la justice et la dignité humaine’’.

Pour Coulibaly Vagbé,  la DUDH est ‘’un appel à la responsabilité des Etats et des institutions à mettre tout en œuvre pour garantir la jouissance de tous les droits pour tous’’.

‘’Elu membre du Conseil de sécurité en juin 2016, la Côte d’Ivoire siégera au Conseil des Droits de l’Homme à Généve dès janvier 2018’’, a révélé M. Coulibaly.

Auparavant, a expliqué, Namizata Sangaré, la présidente de la Commission nationale des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire (CNDHCI), cette grand’messe a pour objectif de ‘’sensibiliser, informer et inciter les populations à s’approprier les mécanismes nationaux et internationaux de protection des droits de l’Homme’’.

Rappelant les deux premiers articles de la DUDH qui en compte 30, Mme Sangaré a souligné que ‘’les Droits de l’Homme, ce sont les éléments qui rythment notre quotidien. La santé, l’eau l’électricité, l’environnement etc.’’.

‘’Ils forment l’idéal de notre combat politique et moral (…) économique, tout simplement parce que les droits civils, politiques, sociaux, économiques et culturels forment un tout indivisible’’, a précisé Namizata Sangaré, encourageant le gouvernement à ‘’faire des efforts supplémentaires dans la mise en œuvre des droits contenus dans la DUDH et explicités dans la Constitution ivoirienne de novembre 2016’’.

Plusieurs mouvements et organisations de défense des droits de l’homme dont Alliance Côte d’Ivoire et le Mouvement ivoirien des droits de l’homme (MIDH) ont fait des communications sur les mécanismes de protection relativement aux différentes catégories de droit qui protègent ces personnes.

Deux Organisations non gouvernementales (ONG), notamment, Burnii-CI et Ngboâ Do ont été distinguées pour leurs actions en faveur de la promotion des Droits de l’homme en Côte d’Ivoire

HS/ls/APA
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1747064 : 1.67 mb
MEMORY : 1512480 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.