Le Daf du ministère de la santé se prononce sur la prétendue disparition des 3 milliards des agents déflatés.

Suite à l’accusation portée contre le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) par KPANZAI à travers le journal "L’Intelligent d’Abidjan" dans son édition du 20 avril 2017 et " Le Temps", un point de presse a été tenu par le directeur administratif et financier (DAF) du ministère de la santé afin d’éclaircir l’opinion tant nationale qu’internationale sur l’exécution de la ligne " Rémunération des prestations extérieures".

"L’argent a été volé et les ex-déflatés abandonnés", c’est l’information affichée dans  les quotidiens "L’Intelligent d’Abidjan" et " Le Temps" par KPANZAI, paru dans leurs éditions du 20 avril 2017.

A cet effet, KPANZAI soutient que le Ministère en charge de la Santé aurait fait disparaître 3 milliards de francs destinés aux ex-agents déflatés.

En réponse, le directeur financier du ministère de la santé a présenté la procédure d’exécution de la dotation servant au paiement des sociétés de location de main-d’œuvre occasionnel.

Selon ce dernier, "il existe effectivement une ligne  budgétaire dénommée "Rémunération des prestations extérieures" qui sert de façon générale, à la prise en charge des prestations extérieures et de façon spécifique, à celle des dépenses des sociétés de location de main-d’œuvre dont celles employant les ex-agents déflatés".

aussi, concernant la location de main-d’œuvre, la prise en charge du personnel occasionnel n’existant pas à la fonction publique. Quant bien même, il est nécessaire au fonctionnement des structures sanitaires. Il s’agit des gardiens, des brancardiers, des manœuvres, des techniciens de surface…

"Ce personnel utilisé par le Ministère en charge de la santé est composé entre autres d’agents déflatés en 1998 et qui appartenaient au corps des agents contractuels qui a été supprimé de la liste des emplois de la fonction publique. Et Chaque année, des dotations sont inscrites au budget du MSHP à cet effet. Ainsi, pour l’année budgétaire 2016, le montant alloué à cette ligne s’élevait à 3.225.929.000 Fcfa , celle de 2017, la ligne budgétaire citée a été dotée à hauteur de 3.925.929.000 Fcfa et la procédure d’exécution des dépenses est en cours", explique le Daf.

En fait, cette ligne faisant l’objet de marché. A cet effet, une demande de déverrouillage a été adressée à la Direction générale du Budget et des Finances pour autoriser l’engagement de la dépense.

Compte tenu de la sensibilité de la question, le Ministre du Budget a autorisé le déverrouillage de la ligne pour la prise en charge des factures des sociétés qui emploient des ex-déflatés et ayant contracté un marché avec le MSHP et la fonction publique. Le MSHP a exécuté la ligne budgétaire conformément aux procédures en vigueur. Les engagements relatifs aux dépenses de ces sociétés ont donc été effectivement faits à l’effet de régler les salaires de leurs agents.

Toutefois, le directeur administratif et financier du ministère de la santé termine son intervention en invitant la presse à plus amples collaboration.

Thyness/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1830112 : 1.75 mb
MEMORY : 1595416 : 1.52 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.