Publicite

Le Ministre Anne Ouloto tape du poing sur la table : « Un chef de famille qui met sa famille en péril en décidant de vivre dans une zone à risques, je ne peux pas l’accepter »

Mme Anne Désirée Ouloto, Ministre de l’Assainissement et de la salubrité, est décidée à mettre fin aux constructions anarchiques dans les zones à risques de la ville d’Abidjan. Dans une intervention audio, ce dimanche 12 août 2018, Mme la Ministre a tapé du poing sur la table pour dire qu’elle ne cautionnerait plus que des chefs de famille mettent en péril la vie des leurs en allant délibérément vivre dans des zones à risque en saison pluvieuse.
Publicite

Mettre fin à certains comportements périlleux

La Ministre Anne Désirée Ouloto, que l’on appelle à juste titre « Maman Bulldozer » pour ces déguerpissements tout azimut, n’en peut plus de voir certains Abidjanais continuer de vivre sur des sites qualifiés de dangereux par l’Etat de Côte d’Ivoire. Malgré les déguerpissements, ces personnes auraient pris l’habitude de revenir sur les lieux une fois l’orage passé. « Une chose est de déguerpir et une chose est de maintenir ces lieux déguerpis inoccupés de manière définitive. Cela pose le problème de la recolonisation de ces sites. Dès lors que la saison des pluies est passée, tout le monde se dit que "c’est fini, la saison des pluies est passée, je reviens encore". Et quand vous les interpeller ils vous disent "je vais partir où ? Je vais rester ici en attendant, quand la pluie va venir on va voir. » s’est indignée Mme la Ministre qui dit ne plus tolérer ce genre de comportement suicidaire. 

Un discours de fermeté

Cette année, les pluies diluviennes ont fait une vingtaine de morts dans la seule ville d’Abidjan. Malgré cela et malgré les délogements manu militari, certains Abidjanais continueraient à vivre sur des sites classés périlleux. Pour dissuader ces entêtés, le Gouvernement ivoirien a décidé de frapper fort. Etant donné que la complaisance et le laxisme ont toujours constitué le terreau des constructions anarchiques, la Ministre prévient : « On ne doit plus attendre que la saison des pluies reviennent. Il faut que chaque chef de famille, il faut que chaque adulte, chaque responsable de famille protège ses enfants. Comment ? En évitant d’habiter dans des zones à risques, des zones inondables. Avec le Ministère de la Construction nous allons renforcer les sanctions et les contrôles parce qu’un chef de famille qui met sa famille en péril en décidant de vivre dans une zone à risques, je ne peux pas l’accepter. »
Si « Maman Bulldozer » paraissait déjà très dure, il est fort à parier que dans les semaines à venir, les occupants de sites à risques n’auront aucun répit. Par ailleurs, elle a souligné qu’il est du devoir de l’Etat de Côte d’Ivoire de protéger les populations conformément à son rôle régalien. 

Le Président de la République ne veut que ce qui est bien pour les Ivoiriens

Toutefois, elle a interpellé les Ivoiriens sur la nécessité d’obéir au Gouvernement qui ne veut que leur bien. Ainsi relève-t-elle, « Le Président de la République a été élu par les concitoyens et il s’est engagé à les protéger et à leur offrir un cadre de vie décent. Cela procède donc de cet engagement du Président de la République, faire en sorte que nous puissions éviter à nos concitoyens des situations dramatiques et catastrophiques. ». 
Il ne s’agirait donc pas d’une action unilatérale et méchante pour mettre à la rue des Ivoiriens, déjà si nécessiteux. Il est d’abord question de protéger  leurs vies et c’est ce qui compte en premier lieu. 

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1738624 : 1.66 mb
MEMORY : 1518344 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.