Publicite

Les partis politiques composant 90% de la population n’ont pas rejeté la procédure d’élaboration de la nouvelle constitution ivoirienne

L’essentiel des partis politiques qui composent plus de 90% de la population ivoirienne n’ont pas rejeté la procédure d’élaboration de la nouvelle constitution qui sera soumise à référendum d’ici la fin de l’année, a soutenu, samedi, à Abidjan le Secrétaire général adjoint du Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir) chargé des élections, Mamadou Sanogo.
Publicite
‘’Je ne vais pas tomber dans l’autosatisfaction ou alors négliger ces partis. Mais je me dis que l’essentiel des partis qui composent plus de 90% de la population ivoirienne n’ont pas rejeté le référendum. D’abord, c’est ce qui est important’’, a déclaré M. Sanogo en marge de l’ouverture d’un séminaire du RDR destiné à préparer la révision de la liste électorale et le prochain référendum constitutionnel. 

‘’L’enjeu, c’est de nous doter d’un texte qui est consensuel. Tout le monde sait dans quelles conditions la constitution actuelle a été imposée aux ivoiriens’’, a-t-il expliqué, ajoutant que ‘’nous souhaitons voir au moins plus de 60% des ivoiriens d’abord se déplacer en terme de taux de participation’’.

Pour lui, ‘’l’autre enjeu sera le taux en faveur du oui. Que ce taux soit écrasant, qu’il dépasse les 70 à 80%’’, car ‘’les ivoiriens voudront faire une comparaison entre les taux de participation’’. ‘’Ces 23 partis politiques qui ont annoncé les couleurs, nous montrent déjà que c’est juste pour faire de l’agitation’’, a-t-il poursuivi. 

En réalité, a ajouté M. Sanogo, ‘’quand vous sonder de manière empirique les ivoiriens, ils vous diront qu’ils sont tout à fait d’accord avec les dispositions que le Président de la République a édictées lors de ses rencontres avec la société civile, toutes les forces vives du pays’’.

‘’ Vous ne verrez pas une personne importante, influente ou une sensibilité politique importante de ce pays s’opposer à ces dispositions’’, a conclu le Secrétaire général adjoint du RDR chargé des élections.

Une coalition de 23 partis politiques ivoiriens a rejeté, jeudi, le projet de révision de la constitution ivoirienne, demandant au Chef de l’Etat Alassane Ouattara de le retirer pour ‘’éviter les erreurs du passé et épargner’’ le pays d’une ‘’nouvelle crise socio-politique aux conséquences imprévisibles’’.

Ces partis politiques de l’opposition signataires d’une déclaration ‘’craignant que les mêmes causent produisent les mêmes effets, rejettent de manière unilatérale la révision de la constitution’’. ‘’Nous invitons le Président de la République à faire preuve de sagesse en retirant le projet de révision de la constitution que nous trouvons autoritaire, antidémocratique unilatéral’’, stipulait la déclaration.

Au nombre de ces partis politiques figurent notamment le Front populaire ivoirien (FPI), Liberté et Démocratie pour la République (LIDER), le Rassemblement Pour la Paix (RPP), le Cap unir pour la démocratie et le développement (Cap UDD), le Mouvement des Forces d’Avenir (MFA, version Anaky Kobénan), le Congrès pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP).




LS/APA
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1763504 : 1.68 mb
MEMORY : 1526184 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.