Manque d’eau à Yopougon-Académie résidentiel: Les populations dans le désarroi depuis plus de 5 mois

« Depuis plus de cinq mois, nous n’avons plus d’eau dans nos robinets ici au quartier Académie résidentiel », lance Kouamé Adjo Colette, une habitante dudit quartier dans la commune de Yopougon.

Elle exprimait son désarroi face au manque d’eau dans la zone depuis plus de cinq mois. A cet effet, les habitants disent prendre des mesures pour se faire entendre si d’ici les semaines à venir, rien n’est fait. « Je viens à peine de débourser la somme de 6000 Fcfa pour avoir de l’eau, juste pour la semaine », poursuit Mme Kouamé qui nous montre une dizaine de bidons pleins.

Elle venait ainsi de planter le décor pour expliquer que depuis le mois de septembre, l’eau source de vie est devenue une denrée très rare qui s’achète à prix d’or dans d’autres quartiers de la commune, où des charretiers et des camionneurs vont  s’approvisionner.

« Le bidon d’eau que l’on achetait avant à 25 Fcfa souvent à 50, nous revient aujourd’hui avec ceux qui nous qui approvisionnent à 300 Fcfa », a expliqué Kouamé Adjo Colette avec un visage grave. Même son de cloche du côté de M. Brou Kouamé Hervé, résidant dans le même quartier.  « Nous sommes obligés de nous ravitailler dans certains endroits du quartier  dans des forages.  Depuis près de cinq mois,  je m’associe à des personnes pour louer des citernes afin d’avoir de l’eau. Ce qui m’écœure dans cette situation, c’est le fait que je dépense près de 20 000 par mois », s’est-il plaint.

Idem chez  M. Simplice Siallou, propriétaire d’un immeuble dans le même quartier. Selon lui, des locataires de son immeuble ont quitté les lieux du fait du manque d’eau. « Depuis près de six mois, nous n’avons pas d’eau. Nous sommes obligés d’acheter  un fût d’eau à 6000 Fcfa et cela deux fois dans la semaine », dit-il.

Malgré le manque d’eau, la Sodeci délivre des factures exorbitantes

« Malgré le manque d’eau, la Sodeci m’a délivré une facture de 21 000 Fcfa, au-dessus de celle que je reçois habituellement (entre 11 000 et 12 000 Fcfa). Nous sommes fatigués », déplore Mme Kouamé Adjo. « Nous n’avons pas d’eau et nous recevons des factures qui pour moi vont au-delà de la facture d’entretien », s’est  également plaint Simplice Siallou.

« Une facture un peu supérieure à celle que je recevais quand l’eau venait à compte-goutte la nuit, m’a été délivrée. Je l’ai reçue comme un coup de massue », a aussi déploré Kouamé Hervé. Et d’ajouter que dans le mois de décembre, il n’a reçu aucune goutte d’eau dans son robinet. Il a indiqué que face à cette situation, les agents de la Sodeci ont eu peur de relever les indexes.

« Nous n’avons  pas  reçu de facture. Et à ma grande surprise, dans le mois de janvier, ils me tendent une facture dite impayée avec une pénalité de 1500 F. J’ai constaté une hausse de 400 F par rapport à ma consommation habituelle », a-t-il expliqué avec justification (présentation des deux factures).

Démarches menées

A les en croire, des démarches ont été menées auprès de la Sodeci dans le but de d’en savoir plus sur le problème. « Nous avons mené des démarches auprès de la Sodeci mais personne n’a voulu nous recevoir. Nos femmes se sont rendues à la Sodeci de Saint André. Il leur a été signifié qu’au plus tard le 15 janvier, l’eau allait couler dans les robinets. Jusqu’aujourd’hui, rien. Et à notre grande surprise, nous recevons des factures », explique-t-il, en montrant une facture sur laquelle, il ne figure ni de nouvel index ni d’ancien. Simplement 9 m3 d’eau sous forme de forfait imposé.

Face à cette situation, des initiatives ont été prises. « J’ai pris conseil auprès d’un juge pour savoir ce qui peut être fait dans ce cas.  Il sera question pour nous de nous mettre ensemble, saisir un huissier. Ce dernier fera un constat et par la suite, nous irons à la Sodeci pour réclamer un dédommagement. Vraiment nous en avons marre de vivre sans eau, source de vie », a indiqué Brou Kouamé Hervé.

Quant à M. Simplice Siallou, il a fait une mise en garde. « Si d’ici les semaines à venir  rien n’est fait, nous allons saboter les installations de la Sodeci. Nous en avons ras-le-bol », martèle-t-il.

Nos tentatives d’avoir la version des responsables de la Sodeci de Yopougon sont restées vaines.

Tigane Jean Bavane
Fratmat.info

Laisser un commentaire

PEAK : 1710888 : 1.63 mb
MEMORY : 1509984 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.