Publicite

Marché d’Adjamé Forum : Souleymane Diarrassouba désamorce une bombe

Le litige qui oppose l’Association des commercants propriétaires du marché d’Adjamé forum (Acproma) à la Société Ivoirienne de Concept et de Gestion (SICG) est en passe d’être résolu. Le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba a rencontré il y a peu les deux parties pour aplanir le différend.
Publicite
 
La médiation du ministre Souleymane Diarrassouba dans le litige qui oppose la Fédération Nationale des Acteurs du Commerce de Côte d’Ivoire (Fenacci) et la Société Ivoirienne de Concept et de Gestion (SICG) gérant du marché d’Adjamé Forum a porté ses fruits. Depuis ce samedi 10 janvier, la Fenacci a levé son mot d’ordre de grève annoncé dans ce marché dès ce lundi 12 février.
 
En fin de semaine du 5 au 11 février, les commerçants du marché d’Adjamé Forum soutenus par leurs confrères de la Fenacci avaient annoncé un arrêt d’activité dès ce 12 février. Ils reprochaient à la SICG constructeur de ce marché, d’expulser certains d’entre eux pour cause de « loyer impayé ». Saisi de cette situation, le ministre Souleymane Diarrassouba a entendu les différentes parties lors des rencontres auxquelles a participé le Directeur de Cabinet du Ministre en charge de l’Intérieur.
 
Il ressort de cette médiation que « le marché d’Adjamé forum a été construit sur la base d’un contrat de bail à construction BOT passé entre le promoteur (SICG) et la Mairie d’Adjamé et qui donnait un droit de jouissance au promoteur sur 25 ans, les accords d’exploitation du marché forum conclus entre la SICG et les commerçants ont connus des difficultés dans leur mise en œuvre en raison d’interprétations parfois divergentes du contenu et de la portée desdits accords ». Une situation qui a occasionné des conflits non réglés jusqu’à ce jour, et qui emmène la SICG à procéder à des expulsions des commerçants, pour cause de « loyer impayé ». D’où la grève de l’ACOPROMA soutenue par la FENACCI « à l’effet de faire valoir leur droit ».
 
En définitive, l’action du ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME a abouti à « La levée du mot de grève de la FENACCI, l’arrêt des expulsions des commerçants de leurs magasins, la mise en place d’un comité ad hoc (Gouvernement, parties en conflit,..) qui travaillera à trouver une solution idoine ».
 
Et c’est tant mieux.

Richard Yasseu/Poleafrique.info 

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1709448 : 1.63 mb
MEMORY : 1485272 : 1.42 mb