Publicite

Mariatou Koné aux réfugiés: ‘‘Être réfugié n’est pas un destin, ni une fatalité…’’

 Cette journée est célébrée chaque année le 20 juin, suite à l'adoption de la résolution 55/76 de l'Assemblée générale de l'Onu, le 4 décembre 2000. Le 20 juin coïncide avec l'adoption de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés.      

« Etre refugié n’est pas un destin, ni une fatalité. Ce n’est pas un choix non plus. C’est la conséquence de circonstances imprévisibles indépendante des individus et des communautés », a indiqué ce lundi 20 juin 2016, à Abidjan-Cocody, Mariatou Koné, ministre de la solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes.

C’était précisément à l’Institut supérieur des arts et de l’action culturelle (Insaac) dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des réfugiés (Jmr) sous le thème: #Aveclesréfugiés."
Publicite

La ministre Mariatou Koné a invité les Ivoiriens à apporter aux réfugiés « cette chaleur humaine pour atténuer leur douleur ».  Ce qui permettra de réconcilier avec les valeurs de fraternité et de solidarité, dira-t-elle. Mais avant, elle a indiqué que l’on dénombrait en 2014, environ 3,7 millions de réfugiés en Afrique de l’ouest.

« Toutefois, la meilleure solution pour tous les États, c’est de créer des mécanismes, des conditions pour ne plus produire de réfugiés ou au moins de réduire le nombre de réfugiés et d’apatrides. Engageons-nous tous pour prévenir les persécutions, les catastrophes et les conflits », a soutenu Mme Koné. C’est d’ailleurs pourquoi, elle a exhorté les Ivoiriens à entretenir la paix et la sécurité qui sont de retour en Côte d’Ivoire.

S’agissant du retour des réfugiés ivoiriens, elle a affirmé que le mouvement va se poursuivre. Cependant, elle a reconnu qu’il  est nécessaire de mettre en place une stratégie de solution durable pour éviter que les rapatriés deviennent des réfugiés dans leur propre pays.
Pour elle, le défi  à relever est le passage de réfugié à celui de rapatrié pour un retour au pays natal dans la dignité.
Pour sa part, le Représentant-résident du Haut-commissariat aux réfugiés, Mohammed  Askia Touré a dressé la situation des réfugiés dans le monde. A l’en croire le nombre de réfugiés a atteint  plus de 60 millions de personnes en Afrique.

A cette occasion, M. Touré a salué l’hospitalité de la Côte d’Ivoire à l’endroit des réfugiés. « Contrairement à d’autres pays dans le monde, la Côte d’Ivoire n’a pas érigé de camps de réfugiés. Ils ont été intégrés  citant le cas des réfugiés du Biafra, du Vietnam, du Burundi, de la République centrafricaine, etc.», a-t-il relevé. Avant de lancer un appel à la responsabilité pour que les fondations et les bailleurs de fonds continuent d’accroitre leur soutien au Hcr.

Quant au collectif  des réfugiés vivant en Côte d’Ivoire, son représentant a souhaité que l’État de Côte d’Ivoire leur attribue des titres de séjour biométrique comme cela est en cours au Sénégal, Togo, Bénin et au Ghana. Dans le domaine de la santé et de l’éducation, ils  ont souhaité bénéficier de prise en charge et d’une harmonisation des frais scolaire à l’Université.

A ces vœux, l’ambassadeur Claude Beket, secrétaire général du ministère des Affaires Étrangères, représentant le ministre Mabri Toikeusse les a rassuré. « La Côte d’Ivoire entend prendre ses engagements », a-t-il affirmé. C’est d’ailleurs pourquoi, dira-t-il, le ministre Mabri a décidé de rattacher le Service d’aide et d’assistance aux réfugiés et apatrides (Saara).

Notons que cette journée est célébrée chaque année le 20 juin, suite à l'adoption de la résolution 55/76 de l'Assemblée générale de l'Onu, le 4 décembre 2000. Le 20 juin coïncide avec l'adoption de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés.

CHEICKNA D. Salif
fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1792584 : 1.71 mb
MEMORY : 1564600 : 1.49 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.