Publicite

Ministère de la Santé : Le DAF se prononce sur la rémunération des ex-déflatés

Accusé d’avoir détourné l’argent des ex-déflatés de 1998, le ministère justifie l’exécution du budget 2016

«Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a exécuté la ligne budgétaire conformément aux procédures en vigueur. Les engagements relatifs aux dépenses de ces sociétés ont donc été effectivement faits à l’effet de régler les salaires de leurs agents.» C’est la part de vérité qu’a dite, jeudi, Touré Kaffouba, administrateur des services financiers et Directeur des Affaires financières, au nom du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Qui est soupçonné par Kpanzaï Hubert,dont les propos ont été relayés hierpar deux journaux, d’avoir fait disparaître 3 milliards de FCfa destinés aux ex-déflatés.

Le Daf a reconnu l’existence de cette dotation, tout en expliquant son mode de fonctionnement et son but. «Il existe effectivement une ligne budgétaire dénommée «Rémunération des prestations extérieures » qui sert à la prise en charge, de façon générale, des prestations extérieures et de façon spécifique, à celle des dépenses des sociétés de location de main-d’œuvre dont celles employant des ex-déflatés. La location de main-d’œuvre concerne la prise en charge du personnel occasionnel n’existant pas à la fonction publique et nécessaire au fonctionnement des structures sanitaires, notamment des gardiens, brancardiers, manœuvres, des techniciens de surface».
Publicite

Pour l’année  budgétaire 2016, Touré Kaffouba a indiqué que cette ligne a été créditée d’un montant de 3 milliards 225 millions 929 000 mille FCfa, tout en mettant en évidence une disposition technique (la demande de déverrouillage à la direction générale du Budget et des Finances) liée à la nature même de cette ligne qui est l’objet de marché : «Les factures des sociétés prestataires de services employant les ex-déflatés ont été payées régulièrement jusqu’en décembre 2016 après avoir obtenu l’accord de déverrouillage du ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat. Pour 2017, la ligne budgétaire « Rémunération des prestations extérieures » a été dotée à hauteur de 3 milliards 925 mille 929 000 FCfa et la procédure d’exécution des dépenses est en cours ».

Konan Raoul, le directeur de cabinet du ministère de la Santé a tenu à préciser que la seule  société Anehci,  qui avait deux mois de retard de payement, afini par entrer dans ses fonds depuis janvier 2017. Cette société de prestation de services avait même fait les virements de ses employés, cela a malheureusement coïncidé avec le long week-end pascal. Ce qui n’a pas manqué de créer des désagréments.

Franck A. Zagbayou
fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1729640 : 1.65 mb
MEMORY : 1506560 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.