Publicite

Ordinateurs portables: les nouvelles cibles des malfaiteurs

Le problème de l’insécurité à Abidjan est une réalité au quelle l’on se frotte au quotidien, où l’appât de gain facile et la cupidité font de la jeunesse une cible potentielle de criminelles. L’on ne peut se promener dans les rues d’Abidjan sans crainte, cela relèverait du miracle. Chacun protège son bien comme du lait sur du feu. Mais cela n’empêche pas les personnes malveillantes d’user de pratiques malsaines pour rentrer en possession du bien d’autrui. Après les téléphones, la mode est aujourd’hui aux ordinateurs portables qui constituent des éléments clés dans la vie des professionnels, des étudiants, en un mot, de ceux qui sont dans la vie active ce qui les obligent à en posséder un, mieux à se déplacer avec et vu le poids et la taille de l’outil, il se remarque facilement et avec le sac qui lui est affecté cela se voit encore plus aisément.

Posséder un sac de type hp, un sac en bandoulière ou encore une mallette vous transforme automatiquement en appât d’une nouvelle série de vols organisés d’ordinateurs portables. Ils procèdent de façon minutieuse et intelligente. Vertus comme des bureaucrates, ils utilisent différentes approches. Ils opèrent généralement à bord d’un véhicule ou l’utilise comme prétexte pour mettre leur victime en confiance comme l’explique cette jeune étudiante.
Publicite

"j’avais un sac d’ordinateur en main et je rentrais seule à la maison lorsque je me suis faite interpeller par deux jeunes hommes me disant que leur patron était dans une voiture et qu’il voulait bien me déposer, pendant que je discutais avec l’un, l’autre me proposait de m’aider en tenant mon sac. J’ai refusé les deux propositions en gardant précieusement mon sac contre moi. Durant mon trajet, ils m’ont suivi, j’avais le cœur qui battait la chamade, j’ai vite fait de me mettre dans la foule et c’est alors qu’ils ont arrêté de me suivre." Explique Evelyne Ouattara. 

Dans la commune de Cocody, l’axe RTI Insaac, reste un mauvais souvenir dans la mémoire de plusieurs personnes, vu que ces personnes se sont faites ravir leur ordinateur par des malfaiteurs leurs proposants de l’aide. Pressés pour certains, contents pour d’autres de se faire aider, ces personnes ont appris à leur dépend que tous services n’est pas bon à être accepter et ce sont vues dépouillées de leurs biens sans pouvoir réagir c’est le cas de cet étudiant qui raconte sa mésaventure.

"Je revenais de la RTI où j’effectuais un stage, j’étais pressé donc je courais vers un arrêt prendre un bus pour me rendre à l’Université et c’est là que je me suis fais interpeller par des personnes dans un taxi me proposant de m’aider. Ce que j’ai accepté vu que j’étais pressé, j’ai vu en cette invitation, une aubaine. Mais j’ai vite déchanté lorsque je suis arrivé au cours et que voulant utiliser mon ordinateur, j’y ai retrouve un pavé, à la place", déplore Muluku Souleymane.

Les témoignages concernant ce sujet sont légion, à défaut de trouver une solution à ce problème qui gangrène la société ivoirienne, il importe que les usagers fassent de plus en plus attention à leurs affaires surtout à leurs ordinateurs. 

Penouel D.-Evy D. /Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1687024 : 1.61 mb
MEMORY : 1475424 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.