Publicite

Ouverture de cliniques privées: Raymonde Goudou Coffie annonce de nouvelles mesures

Selon la ministre, pour exercer dans les règles, en plus des documents antérieurs à fournir, une lettre d’attribution sera désormais délivrée pour crédibiliser le secteur des cliniques privées.
Publicite

Présidant l’Assemblée générale ordinaire de l’Association des cliniques privées de Côte d’Ivoire (Acpci), le jeudi 14 juillet, à Abidjan- Plateau,la ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie, a révélé qu’elle signera désormais le certificat de conformité et la licence d’installation d’une clinique privée.

En effet, citant le recensement 2005 du ministère de la Santé et de l’hygiène publique, l’Acpci informe que sur 1254 établissements privés de santé, 407 avaient l’autorisation et 847 non autorisés. Sur 854 centres de soins infirmiers recensés, 591 sont dans l’illégalité. Dans le domaine de la médecine chinoise, seulement 17 cliniques sont reconnues sur un total de 98 cliniques chinoises. En somme plus de 70% des établissements sanitaires privés sont dans le faux.

Selon la ministre, pour exercer dans les règles, en plus des documents antérieurs à fournir, une lettre d’attribution sera désormais délivrée pour rendre crédible le secteur des cliniques privées. Aussi, Raymonde Goudou Coffie a invité les médecins du privé à proposer de nouveaux textes pour améliorer leur activité. Un avis admis par le président de l’Acpci, Dr Joseph Boguifo qui a déploré l’environnement malsain dans leur secteur, caractérisé par des textes législatifs et réglementaires inadaptés au contexte  et à l’évolution actuel du domaine. 

« Rien ne peut se faire si nous n’avons pas de nouveaux textes à présenter en Conseil des ministres qui soient rapidement validés », a insisté la ministre. Elle a aussi pointé du doigt ce qu’elle qualifie de « vagabondage » des médecins. Pour elle, il est inadmissible que des médecins abandonnent des malades sans moyens dans les centres hospitaliers au profit de leur consultance dans les cliniques privées, pénalisant  par conséquent le malade. « En tant que mère, j’ai mal au cœur », a avoué la ministre sans toutefois occulter le travail abattu par le privé. « J’ai encore besoin de vous », a-t-elle dit.

En effet, ces derniers mots de la ministre s’expliquent par le fait que les établissements privés de santé se sont développés ces dernières années, compte tenu de la dégradation du plateau technique due aux effets de la guerre. Ainsi, « avec un nombre de plus en plus important de patients accueillis chaque année, une demande croissante d’hospitalisés, une offre de soins d’environ 40% et plus de 4000 lits d’hospitalisation, l’hospitalisation privée s’impose aujourd’hui comme un acteur essentiel du paysage hospitalier ivoirien », soutient Dr Boguifo Joseph. Un défi de l’Acpci qui, depuis sa création le 23 mars 1991, s’est donnée pour objectif de « promouvoir une médecine de qualité au service du patient ».

Pour cette assemblée générale qui a réuni le représentant du ministre du Plan et du Développement, celui du ministre de l’Entrepreneuriat national, de l’Artisanat et de la Promotion des Pme, le président de l’Acpci a affirmé que « le système de santé en général est peu performant avec une évolution mitigée, ces dernières années, des indicateurs socio-sanitaires de la Côte d’Ivoire déjà médiocres avant la récente crise ». 

En plus, les établissements privés de santé qui accueillent 90% des bénéficiaires de la couverture maladie et qui se rapprochent de plus en plus de la population, sont confrontés à un dysfonctionnement (faible qualité des prestations délivrées) qui a des effets sur l’organisation. Pour ce faire, Dr Boguifo souhaite l’élaboration d’une politique nationale du secteur privé de la santé, la réduction des coûts d’acquisition, de maintenance et de renouvellement des équipements, l’exonération de la Tva, les allègements fiscaux, le développement du partenariat public-privé, etc.

Kamagaté Issouf
issouf.kamagate@fratmat.info 
fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1712288 : 1.63 mb
MEMORY : 1486744 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.