Publicite
 

PDCI: Banny, Essy et KKB «indisciplinés», mais «pas exclus du parti», annonce Bédié

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)
Le Président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, ex-parti unique) Henri Konan Bédié a qualifié, mardi soir, d'"indisciplinés" Charles Konan Banny, Essy Amara et Bertin Konan Kouadio dit KKB pour avoir été "candidats indépendants" à l'élection présidentielle du 25 octobre dernier, rassurant toutefois que ces "trois militants ne sont pas exclus du parti".

"Pour l'élection présidentielle de cette année, c'est le Cinquième Congrès Extraordinaire qui, en sa séance du 28 février 2015a approuvé la résolution recommandant, de désigner le Président Alassane Ouattara, comme candidat du PDCI-RDA, au détriment de tout autre candidat issu du Parti", a rappelé M. Bédié au cours d'une réunion du Bureau politique du parti.

" Trois militants importants de notre parti n'ont pas approuvé cette désignation et se sont portés candidats indépendants. Il y a quelques jours, un quotidien de la place s'est posé la question de savoir ce qu'il advenait de ces trois-là et s'ils seraient autorisés à assister aux rencontres actuelles du PDCI-RDA. Naturellement, ils ont été indisciplinés, mais ils ne sont pas exclus du Parti", a poursuivi le Président du PDCI.

" Ils (Banny, Essy et KKB) participent donc aux réunions, notamment celle du Bureau Politique, pour autant qu'ils soient et restent militants du PDCI-RDA", a poursuivi Henri Konan Bédié en se réjouissant du "retour de certains qui nous avaient quittés et qui sont revenus prendre leur place dans la maison commune".

Adressant ses félicitations au Président Alassane Ouattara pour sa victoire "écrasante et sans bavure" à la présidentielle du 25 octobre dernier, M. Bédié a tiré de cette élection comme leçon "le nombre encore élevé de bulletins nuls ou de bulletins blancs".

"Pour savoir si cela est le fait de nos militants, seule une analyse poussée pourra nous l'indiquer. Il nous faut accentuer la formation de nos militants en la matière", a proposé M. Bédié, estimant que "les secrétariats exécutifs chargés des élections, des délégations départementales et communales, de la formation devront s'activer pour apporter cette formation nécessaire avant les échéances locales pour éviter les déperditions de voix".

Pour lui, l'Appel de Daoukro comporte trois étapes dont deux ont été franchies. "Il reste la troisième étape, celle du parti unifié", a fait observer le Président du PDCI, se félicitant que " les deux premières étapes ont été réussies".

"La troisième doit l'être aussi, car ainsi que je l'ai déjà indiqué, le PDCI-RDA reste l'œuvre à laquelle le Président Houphouët-Boigny tenait le plus, celle qui lui était la plus chère", a conclu le leader du PDCI.
  LS/APA
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1707760 : 1.63 mb
MEMORY : 1470472 : 1.4 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.