Publicite

Politique : Adjoumani défend la candidature de Ouattara sur le plateau de NCI 360

Le porte-parole principal du RHDP Kobenan Kouassi Adjoumani a défendu la candidature du Président Alassane Ouattara ce dimanche soir, sur le plateau de l’émission télévisée NCI 360 sur la Nouvelle chaine ivoirienne (NCI). Kobenan Kouassi Adjoumani a commenté l’actualité politique dominée par des manifestations de l’opposition ivoirienne à Abidjan et dans des villes de l’intérieur du pays, contre la candidature du Président Ouattara à la présidentielle prochaine.   

Sur la question de la candidature du président Alassane Ouattara, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a expliqué que le président Ouattara briquera ‘’son premier mandat de la IIIe République’’ conformément à la constitution votée en 2016. Il a en outre précisé que le Président est candidat, mais n’est pas encore élu pour un "3e mandat". Selon lui, en usant de l’expression "3e mandat", l’opposition fait preuve d’aveu de faiblesse en acceptant déjà l’idée de sa défaite ou de la victoire d’un Président Ouattara à travers ce lapsus.

Adjoumani a rappelé que ce n’est pas à l’opposition de choisir le candidat du RHDP, mais bel et bien au seul RHDP et que si cela ne lui convenait pas, qu’elle devait alors s’atteler à le battre dans les urnes en octobre prochain.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural s’est dit désolé de l’attitude ‘’ irresponsable’’ des leaders de l’opposition qui appellent à manifester sans y prendre part. « Bédié se cache, Guikahué se cache, Assoa Adou se cache aussi, ils donnent des mots d’ordre et se cachent quelque part après et veulent envoyer de pauvres gens risquer leur vie, c’est irresponsable et surement la raison qui fait que les gens ne sortent pas comme ils l’auraient espéré. », a-t-il déclaré.

Pour le porte-parole principal du RHDP, l’appel à manifester de l’opposition a accouché d’une souris du fait de l’implication des cadres du RHDP pour le développement de leurs régions, prenant même les Attié d’Adzopé, en exemple après leur refus de sortir. « Vous avez vu à Adzopé, les Attié ne sont pas sortis, ils ont suivi les conseils du ministre Achi, ils voient le développement de leur région, ils n’ont pas envie de manifester ».

Selon l’homme fort du Zanzan, cette situation a même obligé les opposants à des convoyages de manifestants venus Abidjan pour ce qu’il qualifie de « tentative d’insurrection qui a échoué ». A son analyse, les Ivoiriens sont passés à « autre chose », obligeant même les agitateurs de recourir à des images anachroniques, dont celles de la crise de 2010 où la mobilisation populaire était autre, pour illustrer leurs manifestations.

Avant lui, Ibrahime Kuibiert-Coulibaly, président de la CEI a été reçu sur le plateau pour parler du processus électoral en cours en Côte d’Ivoire.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1728784 : 1.65 mb
MEMORY : 1495672 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.