Politique : Affaire Gbagbo à la CPI, tout se joue ce mercredi

La CPI va statuer ce mercredi 31 mars 2021 sur l’acquittement de Gbagbo, l’ancien président ivoirien accusé de crimes contre l’humanité. Près de 10 ans après l’ouverture du dossier, la chambre d’appel de la CPI pourrait confirmer l’acquittement et ainsi clore l’affaire, ou au contraire ouvrir la voie à un nouveau procès, souhaité par l’accusation.   

La procureure générale sortante de la Cour, Fatou Bensouda, a interjeté appel en septembre 2019, huit mois après l’acquittement, souhaitant un nouveau procès.

Accusés de quatre chefs de crimes contre l’humanité – meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains – Laurent Gbagbo, 75 ans, et un de ses proches, Charles Blé Goudé, surnommé “le général de la rue”, ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens, ont été acquittés en janvier 2019, et libérés sous conditions un mois plus tard.

Les deux hommes ont été reconnus non coupables de crimes contre l’humanité, pour lesquels ils ont toujours clamé leur innocence, commis en 2010 et 2011 au cours des violences post-électorales en Côte d’Ivoire, nées du refus de M. Gbagbo de reconnaître la victoire à la présidentielle de son rival Alassane Ouattara, qui ont fait 3 000 morts.

Depuis, M. Gbagbo vit en Belgique. La CPI a refusé une demande de liberté sans condition, mais a autorisé l’ex-président à quitter la Belgique si le pays où il souhaite se rendre accepte de le recevoir.

Si l’acquittement est confirmé, les conditions imposées à la libération des deux hommes seraient alors immédiatement levées, et ils pourraient alors rentrer en Côte d’Ivoire, un retour qui serait un vrai événement politique.

En possession, selon son avocate, de deux passeports, un ordinaire et un diplomatique, l’ex-président espérait rentrer en Côte d’Ivoire en décembre. Mais plusieurs fois, son retour a été remis à plus tard et jusqu’ici, les autorités ivoiriennes ne se sont pas prononcées sur le calendrier de ce retour.

Il n’a pas encore été confirmé si Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé seront présents dans la salle d’audience ou s’ils y assisteront par vidéoconférence, en raison des restrictions relatives aux coronavirus, a déclaré un porte-parole de la CPI.

La chambre d’Appel qui lira cette décision en audience publique sera composée du président en exercice de la CPI, le juge nigérian Chile Eboe-Osuji (juge-président dans cet appel), du juge polonais Piotr Hofmański, de la juge péruvienne Luz del Carmen Ibáñez Carranza, du juge britannique Howard Morrison et de la juge Ougandaise Solomy Balungi Bossa.

L’arrêt de la CPI sera prononcé à 15H00 (13H00 GMT) par le président de la chambre d’appel et ancien président de la Cour, basée à La Haye, Chile Eboe-Osuji.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1708704 : 1.63 mb
MEMORY : 1498176 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.