Publicite

Politique : Affaire Guillaume Soro, le Collectif des avocats de Guillaume Soro estiment les accusations « évasives » et « infondées »

Le Collectif des avocats de Guillaume Soro et ses proches était devant la presse ce vendredi 03 janvier 2020 à Abidjan-Cocody. 
Publicite

Les avocats ont fait savoir que toutes les poursuites engagées contre Guillaume Soro et ses proches ont été faites de façon grossière de violation de la loi. Me Diarrassouba Souleymane et ses collègues ont fait remarquer qu’ils vont entreprendre des actions pour dénoncer cette violation des lois de la république ivoirienne.

Ils ont notamment dénoncé les violations des procédures à l’endroit de leurs clients.

« Soro Guillaume ne peut être poursuivi en l’absence de l’autorisation de l’Assemblée nationale », a déclaré Me Dagbo Pierre, lisant la déclaration commune du collectif de huit avocats défendant le dossier Guillaume Soro-Procureur de la République.

Le collectif relève que Monsieur Soro bénéficie d’un statut d’ancien président d’institution, d’ancien premier ministre et de député en exercice. 

Toute chose qui, selon eux, l’exempte de procédures pénales, à condition de l’autorisation de l’Assemblée nationale. « Ces poursuites se font en flagrante violation des droits constitutionnels de l’ex-président d’institution », a déclaré l’avocat. 

«Les procédures qui ont été engagées contre Soro sont illégales et anti constitutionnelles pour sa qualité d’ancien ministre et ancien chef d’institution », a fait savoir Me Diarrassouba Souleymane. 

Pour lui, seule la haute cour de justice est compétente pour connaître de cette affaire concernant le détournement de deniers publics et que s’agissant des accusations portant sur la déstabilisation de la Côte d’Ivoire, elles restent infondées.

« Ce sont des accusations évasives et infondées », a-t-il ajouté, évoquant les différents chefs d’accusation (trouble à l’ordre public, diffusion de fausses informations, atteintes à l’autorité de l’Etat, détournement de fonds publics).

« On assiste à une large campagne de diabolisation publique au mépris de la présomption d’innocence. On mène des perquisitions dans un climat de terreur », a-t-il souligné.

Concernant les députés et les personnes proches de Soro, le collectif des avocats a affirmé que ces procédures relève de la voie de fait judiciaire et qu’elles agissent en parfaite violation des lois ivoiriennes. Le collectif des avocats a fait savoir que depuis l’inculpation de leurs différents clients le 23 décembre dernier, ces derniers n’ont encore pas été entendus sur le fond.  

Enfin, le collectif des avocats de Guillaume Soro a dénoncé l’attitude du procureur de la république Richard Adou et a promis saisir les juridictions nationales et internationales dont la cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) d’Arusha  concernant l’affaire Guillaume Soro.  

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1723400 : 1.64 mb
MEMORY : 1506904 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.