Politique : Arrestation de Pascal Affi N’Guessan, voici les précisions de la gendarmerie nationale

La gendarmerie nationale est montée au créneau pour apporter un démenti à propos de tout ce qui se raconte sur la toile ainsi que dans la presse nationale et internationale, concernant l’arrestation du président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan. Faisant l’objet d’un avis de recherche émis par Richard Adou, le Procureur de la République ; Pascal Affi N’Guessan, porte-parole du Conseil national de transition (CNT) a été arrêté dans la nuit du 6 au 7 novembre 2020, alors qu’il se rendait à Bongouanou, localité du Centre-Est ivoirien, dont il est le Député et le Président du Conseil régional.   

Donné pour mort par une rumeur persistante, le président du Front populaire ivoirien (FPI) est finalement apparu dans une vidéo pour rassurer ses militants, proches et parents de ce qu’il est bel et bien vivant. 

Cependant, d’autres informations font état de ce qu’il y aurait eu un marchandage entre la gendarmerie et la CCDO. Selon Jeune Afrique, dans une publication le 16 novembre 2020, des Gendarmes seraient suspectés d’avoir aidé le président de la frange du Front Populaire Ivoirien (FPI) à quitter le pays. Selon le confrère, c’est une opération pilotée par le bureau enquête du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO), dont le commandant est le colonel Inza Fofana, alias « Gruman » qui a permis l’interpellation du président du Conseil régional du Moronou (Centre-Est) qui prenait la route du Ghana. 

Selon ce journal, le chauffeur de l’ancien Premier ministre serait un capitaine de la gendarmerie nationale, activement recherché. Dans un communiqué, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale "dément formellement ces allégations" lors de l’interpellation de Pascal Affi N’Guessan.

DEMENTI

Depuis quelques jours, certains médias internationaux et locaux relaient des informations totalement erronées relatives aux circonstances de l’arrestation de M. AFFI N’Guessan, le 06 novembre 2020.

En effet, il ressort de ces publications que le véhicule de M. PASCAL AFFI N’GUESSAN était conduit par un Capitaine de la Gendarmerie Nationale au moment de son interpellation.

La Gendarmerie Nationale dément formellement ces allégations et tient à préciser que :

1/Les opérations de sécurité se font de façon concertée et coordonnée entre les différentes Forces de Défense et de Sécurité sur l’ensemble du territoire national.

2/ Aucun gendarme ne faisait partie de la sécurité de M. PASCAL AFFI N’GUESSAN au moment des faits, encore moins un Officier de Gendarmerie comme conducteur.

A toutes fins utiles, le Commandement Supérieur de la Gendarmerie Nationale rappelle que ses services restent disponibles et accessibles à tous les médias qui souhaitent relayer la bonne information sur ses opérations.

Fait à Abidjan, le mercredi 18 novembre 2020


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1702520 : 1.62 mb
MEMORY : 1474232 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.