Publicite

Politique : Bédié de retour après un séjour de plusieurs mois en Europe

Après un long séjour de trois mois en France, le Président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié, est rentré en Côte d'Ivoire ce mardi 24 septembre 2019. 
Publicite
 
Il a été accueilli à l'aéroport d'Abidjan par plusieurs centaines de ses partisans du PDCI-RDA.

C'est peu après 20h, que le Président Bédié est arrivé à Abidjan, en provenance de Paris, où tous les dignitaires de son parti et son épouse Henriette Bédié l'attendaient dans le salon d'honneur de l'aéroport international Félix Houphouët Boigny, de même qu'une foule de partisans de son parti. 

Lors de son séjour, il a effectué un voyage à Bruxelles afin d’échanger avec l’ex-président Laurent Gbagbo, le 29 juillet 2019.

Face à la presse, il a indiqué: « Je suis allé rendre visite à mon jeune frère Laurent Gbagbo pour simplement lui témoigner ma compassion et mon soutien dans l'épreuve qu'il traverse depuis bientôt 10 ans. Et, c'est un devoir d'aîné, de fraternité, un devoir de compassion. Je l'ai trouvé en bonne forme aussi bien physiquement que intellectuellement », a-t-il souligné. 

Par ailleurs, il a lancé un appel aux Ivoiriens. « Je leur demande de se préparer à aller voter dans les meilleures conditions possibles et de veiller à ce que cette fois-ci ces élections se tiennent dans la paix et non pas dans la violence », a-t-il souligné. 

Henri Konan Bédié s’est aussi prononcé sur sa plate-forme politique.

« Contrairement à ceux qui en doutaient, pour des raisons qui leur sont propres, nous avons réussi à regrouper les partis politiques et les forces vives de la nation, épris de paix, d’équité et d’amour pour notre patrie, pour parvenir à la réconciliation nationale, gage certain pour le retour d’une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire  » a déclaré le président du PDCI, avant d’annoncer la tenue prochaine du « premier meeting de réconciliation nationale, en relation avec l’ensemble de l’opposition politique ivoirienne significative ». 

La question de la réforme de la Commission Électorale Indépendante (Cei) n’a pas échappé au Sphinx de Daoukro qui a lancé cet appel.

« Dès aujourd’hui, il est urgent et crucial que nous nous mobilisons pour obtenir la réforme profonde de la Commission Electorale Indépendante (CEI), le nouveau découpage électoral fondé sur une répartition équitable des sièges des élus entre les différents ressorts territoriaux en fonction de la densité de la population, le démantèlement définitif de tous les sites d’orpaillage clandestin, la cessation de tous les trafics illicites concourant à la fraude sur la nationalité ivoirienne, l’empêchement de la modification de la constitution ivoirienne votée et promulguée en novembre 2016 », a conclu Henri Konan Bédié.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1687160 : 1.61 mb
MEMORY : 1476424 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.