Politique : Bilan de la marche de l’opposition ivoirienne contre Ouattara, 03 morts à Daoukro, 01 à Gagnoa, 01 à Bonoua et 104 blessés

5 morts et 104 blessés, c’est le nouveau bilan  après la marche de l’opposition ivoirienne contre la candidature du Président Alassane Ouattara à l’élection présidentielle d’octobre prochain, a annoncé dans un communiqué le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général Vagondo Diomandé.
Il a ajouté que des véhicules administratifs et de particuliers ainsi que cinq autobus de la Société des transports abidjanais (SOTRA) ont été incendiés ou vandalisés.  Le ministre fait savoir qu’au cours de ces manifestations, les forces de l’ordre ont interpellé 68 manifestants dont un préparateur mystique pour troubles à l’ordre public, incitation à la révolte, violence sur les forces de l’ordre et destruction de biens d’autrui.
 «Le gouvernement appelle l’ensemble des populations à la retenue, au civisme et à la responsabilité», a indiqué le ministre Vagondo.

Depuis lundi dernier, des manifestants se réclamant de l’opposition ivoirienne protestent à Abidjan et dans plusieurs villes du pays contre la décision du président ivoirien Alassane Ouattara de se porter candidat à la présidentielle du 31 octobre prochain.

Le communiqué du Ministre de la Sécurité

Les manifestations organisées dans certaines villes de notre pays suite à l’appel lancé par des formations politiques de l’opposition, fortement relayé par les réseaux sociaux, ont engendré de nombreux dérapages.
Ainsi, du lundi 10 août 2020 à ce jour, le bilan fait état de dégâts humains et matériels importants.

I. Au plan humain : 05 morts et 104 blessés

• Au titre des pertes en vies humaines on dénombre 03 morts à Daoukro, 01 mort à Gagnoa et 01 mort à Bonoua.
• Au titre des blessés on enregistre 104 blessés au total dont 10 policiers, 02 gendarmes et 92 civils.
Par ailleurs, parmi les blessés le Chef de service du Commissariat de Police de Bonoua, pris à parti par des manifestants, n’a eu son salut que grâce à l’intervention et la protection de Sa Majesté le roi de Bonoua. Les blessés graves ont été pris en charge dans les structures sanitaires adaptées.

II. Au plan matériel

• On note la destruction de plusieurs bâtiments à usage commercial, administratif et d’habitation ; notamment, le Commissariat de Police de Bonoua et les sièges du PDCI et du RHDP à Daoukro.
• De même, plusieurs véhicules administratifs et de particuliers, ainsi que 05 bus de la SOTRA, ont été incendiés ou vandalisés.

III. Au titre des interpellations

Au cours de ces manifestations, les forces de l’ordre ont interpelé 68 manifestants pour troubles à l’ordre public, incitation à la révolte, violence sur les forces de l’ordre et destruction de biens d’autrui.
Il convient de souligner que grâce à l’action des forces de l’ordre et des différentes médiations entreprises, le calme est revenu sur toute l’étendue du territoire national.

Tout en déplorant ces actes de vandalisme et leurs conséquences dommageables dont on aurait pu faire l’économie, le gouvernement appelle l’ensemble des populations à la retenue, au civisme et à la responsabilité.

Fait à Abidjan, le 14 août 2020
Général VAGONDO DIOMANDE
Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1715584 : 1.64 mb
MEMORY : 1508616 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.