Politique : Blé Goudé sur BBC-Afrique ce mardi, « Le parti au pouvoir veut contrôler la machine électorale »

Intervenant sur BBC-Afrique ce mardi 20 août, au lendemain du 1er congrès ordinaire du Cojep qui l’a plébiscité, Charles Blé Goudé a réagi à l’actualité politique en Côte d’Ivoire.   

Il s’est longuement exprimé sur la question de la recomposition de la Commission Électorale Indépendante (CEI), de l’élection présidentielle de 2020, de sa candidature et de celle du président ivoirien Alassane Ouattara. Blé Goudé a indiqué que son parti n’a pas pour objectif immédiat de briguer la magistrature suprême, mais plutôt à œuvrer pour une paix durable en Côte d’Ivoire en dotant le pays d’instruments crédibles.

« Nous avons le sens des priorités. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est de se doter d’intuitions crédibles, impartiales qui puissent garantir un scrutin non contestable pour éviter de revivre ce que nous avons connu en 2010 », a déclaré le patron du Cojep.

S’agissant de la recomposition de la Commission Électorale Indépendante (CEI), Blé Goudé a réaffirmé la position de son organisation.

« Cette commission n’est pas indépendante. Elle ne l’a pas été hier et elle ne l’est pas aujourd’hui.  Malheureusement, les partis politiques au pouvoir ont toujours cette tendance à vouloir contrôler la machine électorale.

Il s’agit de doter notre pays d’un instrument qui puisse arbitrer les élections, les organiser de manière transparente pour qu’un président élu puisse recevoir les charges d’un président sortant » soutient-il, avant d’ajouter « Chaque partis politique veut contrôler l’instrument électorale (…) je crois qu’on peut trouver en Côte d’Ivoire, des hommes qui jouissent d’une probité morale pour diriger cette organisation.

Parce que confier l’organisation des élections à des représentants des partis politiques qui eux-mêmes sont en compétitions, c’est transporter au sein de la commission électorale, les conflits qui minent et qui opposent ceux qui sont en compétition » clame le patron du Cojep.

Sur la candidature de l’actuelle président ivoirien Alassane Ouattara à l’élection présidentielle de 2020, l’ex leader des jeunes patriotes déclare : « Je ne suis pas son arbitre (…) ce n’est pas tout ce qui est permis que l’on fait, mais il y’a aussi ce qui est Ethique, en rapport avec la morale », fait savoir Charles Blé Goudé.

Le président du Cojep, a dit vouloir travailler à rassurer les ivoiriens. 

« Je veux être un instrument de la paix en côte d’ivoire » dit-il.

A la classe politique, Blé Goudé les appelle à contribuer à l’instauration d’une paix durable dans le pays en rassurant les ivoiriens. 

« Personne n’a intérêt que le malheur vienne encore en Côte d’ivoire », a conclu le président du Cojep.



Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1747440 : 1.67 mb
MEMORY : 1526992 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.