Publicite

Politique : Campagne présidentielle, « Ils savent que s’ils viennent aux élections ils seront largement battus » Alassane Ouattara depuis Man

Alassane Ouattara, candidat du RHDP à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 a rencontré hier dimanche à Man, les cadres, les élus du District, les chefs traditionnels, chefs de communautés, chefs religieux, du District des montagnes dans le cadre de sa campagne présidentielle qu’il a lancé officiellement vendredi dernier à Bouaké. Le chef de l’Etat ivoirien, candidat à sa propre succession leur a demandé de voter massivement pour lui, le jour du scrutin.   

Venus nombreux des régions du Tonpki, du Guémon et du Cavally, chefs traditionnels, élus, cadres, guides religieux et chefs de communautés ont rassuré leur hôte d’une victoire écrasante au soir du 31 octobre 2020.

Anne Désirée Ouloto, au nom des élus, a déclaré que tous les fils du District qui ont claqué la porte au RHDP, sans toutefois les citer, ne pèsent rien. « C’est le RHDP qui fait l’élu. Hors du RHDP, votre aura d’élu ne vaut rien, il ne pèse rien et perd toute sa crédibilité », a ajouté Anne Désirée Ouloto qui a demandé au candidat du RHDP « d’ordonner et les cadres exécuteront avec loyauté et détermination ».

Au nom des cadres, Mahi Clarisse a affirmé que le choix porté sur le candidat, Alassane Ouattara est définitif et elle a promis que les cadres vont lui offrir un score historique dans le District des montagnes.

Diomandé Wilis, au nom des jeunes, a précisé que la jeunesse du District des montagnes est en ordre de bataille pour une victoire écrasante le 31 octobre 2020.

Le chef de Tribu, Kouigon Emile, porte-parole des chefs traditionnels, chefs de communautés et Guides religieux a salué la présence du candidat du RHDP dans le District des montagnes ainsi que le travail qu’il a abattu dans la cette zone.

« Le Président Alassane Ouattara fait du concret après le Président Houphouët-Boigny », a déclaré le chef de Tribu.

Face aux cadres venus nombreux du Cavally, du Tonkpi et du Guémon, Alassane Ouattara s’est dit étonné de ne voir Affi et Bédié sur le terrain de campagne. Pour lui, c’est parce qu’ils n’ont de moyens pour faire campagne.

« La campagne électorale a commencé le jeudi 15 octobre pour l’élection présidentielle du 31 octobre. Nous sommes quatre candidats, mais il y a deux qui hésitent encore. Ils hésitent, mais on verra ce qui va se passer on me dit qu’ils n’ont pas assez d’argent pour la campagne. Ils ne sont pas des grands partis comme le RHDP. On va demander au ministre des Finances de leur faire crédit ». 

Ouattara a aussi déploré, leur absence au dialogue politique initié samedi par le Premier ministre Hamed Bakayoko. « Ils parlent de Dialogue, hier le Premier ministre les a conviés au dialogue, mais tous ne sont pas venus. En fait leur problème c’est notre bilan. Ils savent que le bilan que nous avons est un bilan qui parle. Ils n’avaient qu’à dire qu’ils n’iraient pas aux élections c’était plus facile. Vous déposer vos dossiers à la CEI, vous êtes admis à compétir par le Conseil constitutionnel, et au dernier moment on dit on ne va pas. Cela dérange qui, personne. S’ils décident de revenir tant mieux, s’ils refusent de ne pas revenir tant pis pour eux, parce que leurs noms sont sur le bulletin. Finalement je peux comprendre que dans quelques villages reculés ici et là, certains pourront avoir des suffrages. Ils savent que s’ils viennent aux élections ils seront largement battus. Ils seront humiliés et c’est ça qu’ils essaient d’éviter, mais ce n’est pas facile. Ils ne sont pas sortis de l’humiliation. Tout ce qu’ils disent c’est du n’importe quoi », a déclaré le candidat du RHDP.

Au cours de cette rencontre avec les populations du District des montagnes, le candidat du RHDP a comparé son bilan à celui de deux candidats qui ont déjà gouverné le pays. 

« Depuis la mort d’Houphouët, il y a eu deux d’entre eux qui ont été candidats pour un total de 17 ans, nous avons fait deux trois fois ce qu’ils ont fait » s’est justifié, Ouattara.

Il a dénoncé l’attitude de Bédié qui remet en cause les institutions de la République alors qu’il a contribué à leur mise en place lorsqu’il était au RHDP.

« Alors que nous avons été exclus de l’Assemblée nationale de 2000 à 2010, nous n’avons pas remis en cause, les lois de la République. Cette commission a été élaborée avec eux dans le RHDP, avec tous les partis y compris le vieux parti avec mon ainé, alors une chose qu’il a approuvée et aujourd’hui, il remet en cause. Sa candidature a été approuvée et il dit qu’il n’est pas candidat, il faut savoir ce qu’il veut. Et lui de son temps, il n’y avait même pas de commission électorale. Il s’est fait élire par le ministère de l’Intérieur, par Bombet qui a dû bomber les chiffres », a mentionné, le Président sortant. 

Selon lui, l’opposition veut remettre en cause les lois de la République et demande à l’union africaine, à la CEDEAO, l’ONU de venir régler les problèmes de la Côte d’Ivoire. 

« Voici des gens qui se disent des patriotes, comment on peut être patriote et remettre en cause les institutions de son pays. C’est le désespoir. C’est la peur de l’humiliation. Notre bilan est inattaquable, je leur demande de venir aux élections pour que les Ivoiriens votent et on verra ce qu’ils représentent » a soutenu le candidat du RHDP.

Alassane Ouattara a à l’occasion félicité les jeunes du District des montagnes parce que pour le moment, il n’y a pas de problèmes.

« C’est parce que vous les élus et les responsables du parti vous parlez aux jeunes. Vous leur expliquez que leur avenir c’est l’éducation, la formation, c’est avoir un emploi, ce n’est pas aller couper des branches pour les mettre dans les rues ou sur l’autoroute », a indiqué le candidat de la majorité présidentielle.

Convaincu de sa réélection, il est rassuré que les cartes d’électeurs seront distribuées sans difficulté et a à nouveau condamné l’attitude des candidats de l’opposition.

« Je pense qu’avec l’évolution que je vois, les cartes seront distribuées. Voici des gens qui ont géré la Côte d’Ivoire, et ils ne savent pas que même si on n’a pas sa carte, le jour de l’élection, la carte sera au bureau de vote. Je sais que dans le Tonpki vous allez distribuer les cartes à 100%. Je vous remercie d’être sur le terrain de parler aux jeunes de mobiliser le jour de l’élection pour que le taux de participation soit particulièrement élevé dans cette région qui a plus de 700 mille électeurs », a poursuivi, le candidat du RHDP.

Alassane Ouattara a en définitive indiqué que si ses hôtes agissent comme il le souhaite, ils montreraient qu’ils ont accepté de travailler pour que la Côte d’Ivoire reste en paix.

« C’est ça qui est le vrai message, les autres voulaient introduire la pagaille dans notre pays, le désordre, et il n’en est pas question. Avec Alassane Ouattara le désordre ne passera pas. En réalité ce qui se passe c’est de la provocation aller déposer vos dossiers dans des structures, et à la fin dire qu’on ne reconnaît pas la structure. Il faut être tombé sur la tête pour pouvoir poser un tel acte », a conclu, le candidat du RHDP.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1772912 : 1.69 mb
MEMORY : 1520784 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.