Publicite

Politique : CEI, le recensement électoral fixé du 10 au 24 juin

Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Ibrahim Coulibaly-Kuibiert, s’est entretenu avec des représentants de partis politiques sous l’égide du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ce mercredi 6 mai 2020, au siège de l’organisme onusien.   
Publicite

Au cours de cette séance de travail de près quatre heures, le président de l’institution en charge des élections, a annoncé la date du 10 au 24 avril, pour le recensement électoral en Côte d’Ivoire.

Le Président de la CEI a expliqué les motivations. Selon lui, « Les partis politiques et la CEI sont des partenaires et non des adversaires », a-t-il déclaré avant d’indiquer que « La Constitution prescrit que c’est la CEI qui organise les élections. Et, c’est cette même Constitution qui prescrit que le pouvoir appartient au peuple. Et, c’est le même peuple par le biais des élections qui le transfert aux gouvernants. Et, les partis politiques ont pour vocation de conquérir le pouvoir d’État à travers donc l’élection que la CEI organise. Nous sommes donc des partenaires et des alliés ».

C’est pourquoi il préconise un cadre de concertation permanent entre la Commission électorale indépendante et les partis politiques.   « Il nous fallait requérir les avis des partis politiques », a insisté Ibrahime Coulibaly-Kuibiert. 

Les représentants des partis politiques ont fait des propositions à la CEI pour la réussite de l’opération. Après avoir émis quelques réserves politiques sur la composition de la CEI, Adiko François, au nom du PDCI, annoncé les propositions « techniques » de son parti en ce qui concerne la révision de la liste électorale.

Adiko François a souhaité que le certificat de nationalité et la carte nationale d’identité puissent être les deux pièces retenues pour l’inscription sur la liste électorale. Il a également souhaité que l’opération puisse se tenir dans un délai d’un mois et non deux semaines, comme annoncé par la CEI.

Quant au représentant du FPI, Kouakou Kra, il a mentionné que l’opération doit se dérouler conformément aux textes en vigueur. 

Kouakou Kra a estimé qu’il n’y a pour l’instant « aucune contrainte technique » pour ne pas respecter les délais prescrits par la loi. 

Ibrahime Coulibaly-Kuibiert a fait savoir que son institution tiendra compte de certaines propositions en ce qui concerne le mode opératoire de l’opération. Recensement électoral et Covid-19. Tout comme l’opération d’enrôlement pour les CNI, qui se poursuit malgré la pandémie du Covid-19, la CEI veut lancer le recensement électoral le mois prochain.

Il a par ailleurs révélé que la CEI entend procéder au recensement électoral du 10 au 24 juin 2020 et a également en projet la mise à jour de leurs informations en ligne pour les Ivoiriens déjà inscrits sur la liste électorale.

La Commission électorale rencontre ce jeudi 7 mai 2020, toujours au siège du PNUD, les Organisations de la Société Civile (OSC) pour le même exercice.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1720720 : 1.64 mb
MEMORY : 1500160 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.