Politique: CNT, sorti de sa cachette, ce que Mabri Toikeusse a fait chez Bédié

Après plus de deux mois de cavale, l’opposant Albert Mabri Toikeusse est réapparu publiquement dimanche, dans le cadre d’une visite de courtoisie qu’il a rendue au président Henri Konan Bédié, chef de file de l’opposition.   

Membre de l'ex-CNT de Bédié, voici où se cachait Mabri Toikeusse depuis deux mois

Il est de retour au pays après plus de deux mois passés dans un endroit qu’il continue de garder secret. L’opposant Albert Mabri Toikeusse, l’une des figures de la contestation du troisième mandat présidentiel du chef de l'Etat Alassane Ouattara, est réapparu publiquement le dimanche 10 janvier 2021. Il s’est rendu au domicile du président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, pour, dire-t-il, lui témoigner toute « sa gratitude » pour le leadership avec lequel celui-ci conduit les actions de l'opposition ivoirienne.

Depuis août 2020, les opposants ont engagé une bataille sans précédent contre la candidature d'Alassane Ouattara à l'élection présidentielle du 31 octobre de la même année. Malgré le mot d'ordre de désobéissance civile, suivi du boycott du scrutin présidentiel, le chef de l'Etat sortant a été réélu dès le premier tour à plus de 94% des suffrages exprimés.

Même s'ils reconnaissent avoir « échoué » à empêcher le troisième mandat jugé anticonstitutionnel du président Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et les siens ne comptent pas pour autant manquer les prochaines élections législatives du 6 mars 2021. Leur objectif étant de remporter haut les mains, ce scrutin afin de se donner une large marge de manœuvre dans la perspective des futures batailles politiques. L’opposition entend aller aux législatives en « rang serré » avec « une stratégie commune ».

Recherché par le procureur de la République depuis la mise sur pied du Conseil national de transition (CNT) censé se substituer aux institutions légales de la République, le président de l' UDPCI n'était plus réapparu publiquement au point où certaines rumeurs l'annonçaient en exil tantôt au Ghana tantôt en Europe. «J’étais en Côte d’ Ivoire; j’étais partout et nulle part », a déclaré Mabri Toikeusse face à la presse. Et de promettre : « Je suis venu prendre ma place auprès de lui (Henri Konan Bédié) afin de réussir le combat pour la démocratie, pour la paix et la cohésion sociale ».


Jean Kelly Kouassi
Afrique-sur7

Laisser un commentaire

PEAK : 1724608 : 1.64 mb
MEMORY : 1518064 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.