Politique : Condamnation des cadres de GPS, le comité d’orientation et de coordination de GPS réagit

Le comité d’orientation et de coordination de Générations et Peuples Solidaires (COC-GPS) s’est prononcé sur les condamnations prononcées à des peines diverses par la justice ivoirienne. Dans un communiqué rendu public lundi 28 juin 2021, le COC-GPS a « condamné la mainmise flagrante du pouvoir exécutif sur la justice de notre pays au point de l’écarter aussi gravement du droit ».   

Avant de rejeter « totalement ces condamnations infondées qui ne sont prononcées que dans le seul but de mettre un terme à la carrière politique de son Président et de faire disparaître GPS, son outil politique pour la conquête et l’exercice du pouvoir d’État ».

« Ces condamnations ne doivent en aucun cas nous détourner des idéaux de pardon, de réconciliation et de paix prônés par Générations et Peuples Solidaires et son Président, Monsieur SORO Kigbafori Guillaume. » a toutefois précisé le COC-GPS.

Le mercredi 23 juin dernier, des responsables de GPS avaient été condamnés par la justice ivoirienne pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

COMMUNIQUE DU COMITE D’ORIENTATION ET DE COORDINATION (COC) DE GENERATIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES (GPS)

Le mercredi 23 juin 2021, la justice ivoirienne, a prononcé des jugements à l’encontre du mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS) et de plusieurs de ses responsables, dont son Président, Monsieur SORO Kigbafori Guillaume, à l’issue de cinq semaines d’un procès au cours duquel l’opinion nationale et internationale a attendu, en vain, les prétendues preuves d’atteinte à la sûreté de l’État. Tout le long de cette farce judiciaire, le Procureur de la République Monsieur ADOU Richard et les Avocats de l’État de Côte d’Ivoire n’ont pu apporter une once d’éléments incriminant les prévenus et encore moins le mouvement Générations et Peuples Solidaires.

En dépit du bon sens et en violation des arrêts de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) qui a demandé l’arrêt des poursuites contre Monsieur SORO Kigbafori Guillaume et ses compagnons ainsi que la mise en liberté immédiate des prévenus, le juge BINI Kouakou Maizan Charles a décidé de s’aligner sur le réquisitoire du Procureur de la République en prononçant les peines maximales prévues par le Code pénal ivoirien. En cela, il a exécuté les instructions clairement données par le chef de l’État à l’appareil judiciaire, en ce qui est des peines qu’il fallait prononcer contre M. Soro Guillaume et ses coaccusés. Huit mois avant le début du procès, M. Alassane OUATTARA, dans une série d’interviews accordées à la presse française, avait clairement laissé entendre qu’il souhaitait la condamnation de Monsieur SORO Kigbafori Guillaume à la perpétuité. Le juge BINI l’a suivi servilement dans ce souhait explicite.

Pour toutes ces raisons, le Comité d’Orientation et de Coordination de Générations et Peuples Solidaires (GPS) réuni en session extraordinaire :

▪ condamne la mainmise flagrante du pouvoir exécutif sur la justice de notre pays au point de l’écarter aussi gravement du droit ;

▪ rejette totalement ces condamnations infondées qui ne sont prononcées que dans le seul but de mettre un terme à la carrière politique de son Président et de faire disparaître GPS, son outil politique pour la conquête et l’exercice du pouvoir d’État ;

▪ exprime son soutien total et entier au Président SORO Kigbafori Guillaume face à ce déni de justice de la part du régime RHDP. Cette condamnation, totalement infondée, se situe à l’évidence dans le cadre de la longue lawfare, l’utilisation du système judiciaire pour combattre un adversaire, dont il est victime depuis sa décision de présenter sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2020 ;

▪ appelle le Président SORO Kigbafori Guillaume à poursuivre sans relâche son combat pour la réconciliation, l’instauration de la démocratie, l’Etat de droit, la justice sociale et la protection des libertés publiques dans notre pays, constamment foulés au pied par Monsieur Alassane OUATTARA ;

▪ marque son soutien et sa solidarité à tous les cadres et militants du Mouvement encore en détention et aux membres de la sécurité de son Président injustement condamnés à de lourdes peines, ainsi qu’à leurs familles respectives ;

▪ salue son militant acquitté et ceux libérés après 18 mois d’emprisonnement, sans le moindre motif, et toujours privés de leurs droits civiques ;

▪ félicite le collectif des Avocats qui, avec abnégation et détermination, ont mis à nu la cabale judiciaire dont le Mouvement et son Président sont victimes ;

▪ remercie tous les Ivoiriens, les partis et mouvements alliés ainsi que les personnalités politiques nationales et étrangères qui, depuis l’annonce de ces condamnations, ne cessent de témoigner à GPS et son Président leur soutien et leurs encouragements ;

▪ appelle l’ensemble des adhérents et sympathisants à rester mobilisés et à ne pas tomber dans la provocation du régime de Monsieur Alassane OUATTARA, dont le seul objectif est de les pousser au découragement et à l’abandon du noble combat pour la restauration de la démocratie et de l’Etat de Droit en Côte d’Ivoire ;

▪ les encourage, conformément aux instructions du Président SORO Kigbafori Guillaume, à poursuivre le travail d’implantation de GPS dans le cœur des populations ivoiriennes et à un maillage territorial actif et efficace.

Ces condamnations ne doivent en aucun cas nous détourner des idéaux de pardon, de réconciliation et de paix prônés par Générations et Peuples Solidaires et son Président, Monsieur SORO Kigbafori Guillaume.

Fait à Abidjan, le 28 juin 2021
Le Comité d’Orientation et de Coordination


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1708936 : 1.63 mb
MEMORY : 1504832 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.