Publicite

Politique : Décision de la Cour africaine des droits de l’homme pour Soro, Sidi Touré répond « nous ne nous sentons pas concernés par cette question »

Mardi, la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) a demandé à Abidjan de « surseoir à l’exécution » de la condamnation de Guillaume Soro, et de le rétablir sur la liste électorale. Sidi Touré, ministre de la Communication et des Médias lors d’une conférence de presse qu’il a animée pour faire le bilan du programme social du Gouvernement, ce mercredi 16 septembre 2020 au Plateau, a indiqué que le gouvernement ivoirien ne reconnait que les décisions du Conseil constitutionnel, et dénonce par la même voie une ingérence flagrante de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), dans ces affaires intérieures.   
Publicite

« Le gouvernement n’a pas de réaction sur les décisions judiciaires. Nous ne nous sentons pas concernés par cette question. Nous l’avons suffisamment affirmé au cours d’une déclaration précédente. Il faut aussi relever que l’instance judiciaire que nous reconnaissons, c’est le Conseil constitutionnel il faut éviter de penser que c’est l’extérieur qui doit nous imposer le rythme de fonctionnement de nos institutions », a-t-il martelé.

Selon lui, le président de cette cour (serait) partie prenante dans le conseil qui a apporté une requête contre la candidature du candidat Alassane Ouattara dans le cadre d’une procédure portée par Guillaume Soro. Ceci étant, selon lui, ce serait ce qui explique la déclaration de la Cour africaine.

Depuis le 28 avril dernier, le jour de la condamnation de Guillaume Soro, la Côte d’Ivoire a décidé de ne plus reconnaître la compétence de la Cour africaine lui reprochant de porter atteinte à sa souveraineté. Comme l’ordonnance du 22 avril, l’actuelle requête de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) qui demande à Abidjan de « surseoir à l’exécution » de la condamnation de Guillaume Soro, et de le rétablir sur la liste électorale, pourrait de nouveau rester lettre morte.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1717528 : 1.64 mb
MEMORY : 1492728 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.