Publicite

Politique : Depuis Daoukro, Bédié demande la libération de tous les prisonniers politiques

Henri Konan Bédié a reçu les différentes  instances de son parti à Daoukro, ce dimanche 12 janvier 2020, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie d’échange de vœux. 
Publicite

Dans son allocution, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a réagi aux derniers  développements de l’actualité politique marquée notamment les procédures judiciaires contre certains acteurs de l‘opposition politique.

L’ancien président de la Côte d’Ivoire a appelé le pouvoir à mettre un terme a ces poursuites qui constituent, selon lui, à crisper davantage l’atmosphère politique, à quelques mois de la prochaine présidentielle.

«  La décrispation de la vie politique requiert, outre d’autres exigences, la libération de tous les détenus politiques de la crise post-électorale de 2010, l’abandon des poursuites et l’annulation des dernières condamnations au Tribunal d’Abidjan à l’encontre du Président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Par ailleurs, je demande, solennellement ce jour :
– l’abandon des poursuites judiciaires à l’encontre de Noël Akossi Bendjo, condamné par contumace, contraint à l’exil,
– la libération de Jacques MANGOUA et celle des élus et cadres membres des partis politiques dénommés RACI, MVCI et GPS », a demandé le président du ‘’vieux’’ prti. Et d’ajouter : « Ces requêtes rejoignent l’homélie prononcée, le 30 décembre 2019, par le Cardinal Jean Pierre Kutwa, Archevêque Métropolitain d’Abidjan qui a demandé, avec forte supplication lors de la célébration de la messe dédiée à la 53ème journée mondiale de la Paix, au Président de la République de libérer les partisans de Soro Kigbafori Guillaume, mis aux arrêts le 23 décembre 2019 et de surseoir aux poursuites engagées contre l’intéressé lui-même », a-t-il indiqué.

Henri Konan Bedié a « au nom de la paix » invité «  le pouvoir exécutif, d’une part à faire cesser les fouilles injustifiées, sans base légale, des domiciles des personnalités politiques de l’opposition et d’autre part à mettre fin aux tracasseries subies par celles-ci ».

Le premier responsable du parti a également requis du gouvernement, la mise en place d’un environnement électoral  susceptible de garantir un scrutin apaisé et transparent.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1695712 : 1.62 mb
MEMORY : 1485248 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.