Publicite

Politique : Expulsion de Nathalie Yamb, ses derniers mots dans l’avion et la réaction d’Alain Lobognon

L’interpellation de Nathalie Yamb, la Conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly, fondateur de Liberté et démocratie pour la République (LIDER), a finalement débouché sur une expulsion de la Côte d’Ivoire ce lundi 2 décembre 2019. 
Publicite

Dans une vidéo de 2 minutes 32 secondes qui circule sur la toile, Nathalie Yamb explique à son mentor depuis l’avion, les circonstances de son expulsion par les autorités ivoiriennes.

« Activités incompatibles avec l’intérêt national de Côte d’Ivoire, c’est ce qui porte l’arrêté d’expulsion. (…) Sinon j’ai été bien traitée. Je serai à Paris à 6 heures ensuite à 14 heures à Zürich», explique Nathalie Yamb.

Notons qu’après avoir été interrogée pendant plusieurs heures par les services de sécurité ivoiriens, Nathalie Yamb a été aussitôt conduite à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny pour son expulsion.

« Sous escorte policière et sans son avocat, Nathalie Yamb, est conduite à l’aéroport pour y être expulsée. Certains cadres du parti et militants sont également en route pour l’aéroport », annonce Lider, dans une brève note d’informations. Très rapidement, les réactions ont fusé sur la toile.

Alain Lobognon, député de Fresco, qui s'est exprimé sur son compte Twitter, a bien voulu s'interroger sur le crime qu'aurait commis Nathalie Yamb pour être expulsée de la Côte d'Ivoire.

Pour lui, le fait qu'elle ne soit pas Ivoirienne n'est pas du tout un "crime". L'ancien ministre de la Promotion de la jeunesse et des Sports va plus loin en déclarant que sanctionner la conseillère exécutive de LIDER, « c'est bâillonner davantage l'opposition ».

Ce proche de Guillaume Soro recommande aux autorités ivoiriennes de ne pas en rajouter, car « la Côte d'Ivoire n’a pas besoin de salir encore son image, en ces temps de falsification démocratique ».

Poursuivant, le porte-parole du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d'Ivoire (MVCI) a signifié que le gouvernement ivoirien aurait eu du mérite si des étrangers condamnés par la justice ivoirienne étaient interdits de séjour en Côte d'Ivoire.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1689144 : 1.61 mb
MEMORY : 1484744 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.