Publicite

Politique : Ferdinand Lia Gnan (SG-JFPI) menace de descendre dans la rue, pour augmenter les centres d’enrôlement

Le Secrétaire national de la jeunesse du Front populaire ivoirien JFPI Ferdinand Lia Gnan a animé une conférence de presse ce vendredi 21 février 2020 au siège dudit parti. 

Publicite

Ferdinand Lia Gnan annonce une marche dans deux semaines si l’État de Côte d’Ivoire ne procède pas à l’augmentation des centres d’enrôlement de la Carte Nationale d’Identité (CNI).

« Nous donnons deux semaines au gouvernement d’Alassane Ouattara pour augmenter les centres d’enrôlement à travers le pays.

Sinon, nous demanderons à toute la Côte d’Ivoire de descendre dans la rue pour réclamer nos droits. Pour aller voter, il faut avoir la carte d’identité pour avoir droit à la carte d’électeur. C’est notre droit », a lâché Ferdinand Lia Gnan, ce vendredi 21 février 2020 au siège du FPI.

Selon Ferdinand Lia Gnan, derrière le nombre de Centres insuffisants annoncé par l’État de Côte d’Ivoire se cache ‘’quelque chose de malsain’’. 

« Pendant les discussions avec le gouvernement le FPI a pris acte du coût de la CNI. Ce que nous réclamons aujourd’hui c’est qu’il augmente les sites. Derrière ce piège du gouvernement d’Alassane Ouattara, il se cache quelque chose de malsain. 118 centres d’enrôlement pour 11 300 000 personnes. Et, ce sur trois mois, c’est inacceptable et incompréhensible.

Les cadres du RHDP, au lieu de demander au président de la République de changer les conditions, certains élus veulent payer les cartes nationales d’identité pour leurs militants et sympathisants. Nous assistons à une véritable confiscation déguisée du pouvoir », a-t-il martelé.

S’exprimant sur la réconciliation au au sein de la famille politique du FPI, Ferdinand Lia Gnan a indiqué être prêt a céder son fauteuil de secrétaire national si c’était le dernière sacrifice pour l’unité de son parti. 

« Ce n’est pas une question de positionnement au sein de notre formation politique. Si je devais céder mon poste de secrétaire national pour que la réconciliation au sein du FPI soit effective je le ferai.

Mon ambition ce n’est pas de rester président de la jeunesse du FPI. Mon ambition est de gérer la Côte d’Ivoire avec le président élu du FPI », a-t-il indiqué.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1711656 : 1.63 mb
MEMORY : 1491336 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.