Publicite

Politique : « Guillaume Soro a piloté et justifié le transfèrement de Gbagbo », Touré Mamadou sur RFI

Au cours d’un débat organisé ce dimanche par RFI sur le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, le Ministre Touré Mamadou a proprement recadré Meité Sindou, conseiller de Guillaume Soro. A ce dernier qui prétend que son mentor n’était pas favorable à un transfèrement de Laurent Gbagbo à la CPI, il répond que c’est même l’ex PAN qui a tout piloté et justifié.
Publicite

Le très panafricain média Radio France Internationale (RFI) a organisé ce dimanche 17 mars 2019, un débat sur la question : « La Côte d’Ivoire est-elle prête à accueillir Laurent Gbagbo ? Souhaite-t-elle son retour ? » Les invités étaient : Mamadou Touré, Ministre chargé de la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et porte-parole adjoint du RHDP ; Gouagnon Seri, vice-président du Front populaire ivoirien, chargé de la justice, des libertés publiques et des droits de l’homme ; Meité Sindou, conseiller de Guillaume Soro et Ange Dagaret-Dassaud, membre du Bureau politique du PDCI RDA. 

Quand les Soroïstes essaient de prendre leur distance avec l’histoire

A un moment donné de ce passionnant débat, Meité Sindou déclare sans sourciller : « Nous avons eu le débat au sein du cabinet du Premier Ministre Guillaume Soro. Nous nous sommes émus pour certains de ses conseillers que la Côte d’Ivoire soit le premier pays qui inaugure cette ère d’un transfèrement d’un président fraichement sorti de l’exercice du pouvoir vers les juridictions internationales… Nous étions, au sein de son cabinet pour certains d’entre, surpris que cette décision de transfèrement ait été prise dans les conditions dans lesquelles elles l’ont été. ». 

Au thermomètre de la sincérité, cette déclaration a des chances de tomber dans le rouge et de faire tout exploser, franchement… 

« Qu’on veuille changer et refaire l’histoire c’est pas acceptable »

Bien évidemment, la tentative de l’ami Meité Sindou de sanctifier les Soroïstes n’est pas passée auprès de Mamadou Touré. Le Ministre de la jeunesse a proprement recadré le conseiller de Guillaume Soro avec l’éloquence et le calme qu’on lui connaît. 

« Laurent Gbagbo a été transféré en 2011. Qu’il nous dise aujourd’hui qu’au sein du cabinet de Guillaume Soro, il y’a eu débat. Guillaume Soro a participé à la prise de cette décision. Guillaume Soro sur les médias internationaux a défendu cette décision, a justifié cette décision. Que pour des postures totalement opportunistes aujourd’hui politiques, qu’on veuille changer et refaire l’histoire, c’est pas acceptable. On peut après coup dire qu’on s’est trompé, on peut comprendre mais essayer de réécrire l’histoire, de se disculper par rapport à cette position, c’est pas vrai. ». 

Et de s’écœurer : « Mais vous n’êtes pas crédibles quand vous venez aujourd’hui pour des postures politiques remettre en cause ». 

Le Ministre Touré Mamadou va continuer de taper un peu plus sur la tête de Meité Sindou, peut-être que cela l’aidera à retrouver la mémoire : « C'est un peu simpliste, inconstant de voir des gens qui hier, ont applaudi le transfèrement de Laurent Gbagbo. Justifier cela sur des plateaux de télévisions internationales et nationales avec un certain charisme, se jouer les moralisateurs. A mon avis, Guillaume Soro a piloté et justifié ce transfèrement de Gbagbo. Et le ministre de la justice de l'époque fut Ahoussou Kouadio, cadre du PDCI-RDA ». 

Un reniement dans la posture du nouvel opposant

Du coup la réplique vaut également pour le clan Bédié qui aujourd’hui passe pour le pourfendeur du régime d’Abidjan. Tout le camp RHDP avait applaudi des deux mains ce transfert de Laurent Gbagbo. 

D’ailleurs l’on se souvient encore de ses propos de Guillaume Soro, en 2011, sur les antennes de la Voix de l’Amérique : « Gbagbo ne pouvait pas souhaiter un meilleur cadre judiciaire que la CPI, parce qu’il est assuré d’avoir un procès équitable et juste (…) M. Gbagbo est auteur de tragédie ; aux Etats-Unis, le World Trade center percuté a fait plus de 2000 morts, ça été traumatisant pour les Etats-Unis. En Côte d’Ivoire, c’est plus de 3000 morts, M. Gbagbo mérite la CPI. ».  


Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1773048 : 1.69 mb
MEMORY : 1507096 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.