Publicite

Politique : L’Alternative citoyenne ivoirienne annonce une géante grève pour le mardi 18 août 2020 contre la candidature d’Alassane Ouattara

"Rendez-vous dans toutes les rues du pays le mardi 18 août pour démontrer la volonté du peuple" a annoncé Pulchérie Gbalet, représentante de l’Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) à l’issu d’une conférence de presse qu’elle a animée hier (lundi 10 août 2020) à Cocody.
Publicite


Ce mot d’ordre de grève lancé par Pulchérie Gbalet, selon elle, vise à contrarier la candidature du président Alassane Ouattara à un troisième mandat présidentiel comme il l’a annoncé lors de son discours à la nation jeudi dernier. 

En effet, la présidente de l’ACI a lors de son allocution, invité les ivoiriens à des marches éclatées sur toute l’étendue du pays le mardi 18 août prochain "contre la volonté du Président Ouattara de s’accrocher au pouvoir", a-t-elle déclaté.

Pulchérie Gbalet explique que, « l’heure est grave et le temps est arrivé de prendre nos responsabilités face à la grave provocation du président Ouattara et son mépris du peuple ivoirien. Lors de son adresse au peuple de Côte d’Ivoire le 6 août 2020, dans le cadre de la célébration du 60è anniversaire de l’indépendance de notre pays, le président de la République a annoncé sa candidature pour un troisième mandat, en violation flagrante de la constitution ivoirienne".

Pour elle, tout le peuple de Côte d’Ivoire, dans ta grande diversité, n’est pas d’accord avec cette volonté du chef de l’Etat de violer délibérément ta constitution dans le seul but de s’accrocher au pouvoir. "En vertu de ces pouvoirs, peuple pacifique de Côte d’ivoire, tu t’obligeras à faire ta part de devoir lorsqu’il t’appelle (…). En conséquence, la société civile, par la voix de ACI, invite tous les ivoiriens à un sursaut national pour le respect de la constitution ; car nul n’est au-dessus d’elle. Peuple de Côte d’Ivoire, par ce sursaut national, nous devons démontrer que le pays n’appartient pas à un clan, car le président dans ce discours ne s’est pas montré rassembleur mais plutôt président d’un clan », a fait observer Gbalet.

"Le temps est arrivé de prendre nos responsabilités face à la grave provocation du Président Ouattara. Ivoiriens, Ivoiriennes, peuple de Côte d’Ivoire, où que tu sois, lève-toi avec nous pour dire « NON » à ce troisième mandat illégal, pour ainsi libérer ton pays de la dictature", a invité la présidente de ACI.

Avant de réitérer son invite pour le mardi prochain pour "démontrer la volonté du peuple de Côte d’Ivoire contre ce troisième mandat, contre la volonté du Président Ouattara de s’accrocher au pouvoir. 

Penouel D., Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1732016 : 1.65 mb
MEMORY : 1508664 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.