Politique: L'ex-Préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi, candidat à la Présidentielle 2020

Démissionnaire de la Préfecture d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié vise désormais le niveau supérieur. L'administrateur civil a attendu le dernier délai pour déposer son dossier de candidature à la CEI afin de briguer la Magistrature suprême à l'élection présidentielle de 2020.   

Vincent Toh Bi Irié, candidat indépendant à la présidentielle 2020

Mercredi 26 août 2020, Vincent Toh Bi Irié surprenait tout le monde en annonçant sa démission de son poste de Préfet de région, Préfet du département d'Abidjan. Et pourtant, l'homme était sur une pente ascendante à travers ses multiples descentes sur le terrain et ses fréquentes apparitions sur les réseaux sociaux. Brisant ainsi les codes de la routine à laquelle ses prédécesseurs avaient habitué les Abidjanais.

Deux jours après cette démission, le désormais ex-Préfet d'Abidjan a tenu à expliquer les raisons profondes de cette grave décision : « Pour l’honneur et pour le respect de ma conscience, j’ai décidé de quitter mes fonctions de Préfet du Département d’Abidjan. Au moment où j’aborde volontairement un autre pan de ma vie, je voudrais vous dire à tous : Merci et... au revoir. »

Ce n'était véritablement qu'un au revoir et non un adieu, car Vincent Toh Bi Irié vient de resurgir sur un nouveau terrain, celui de la politique. L'ancien Préfet a en effet déposé sa candidature à la Commission électorale indépendante (CEI), ce lundi, pour faire acte de candidature au scrutin du 31 octobre prochain.

Sio Daniel, représentant du candidat indépendant Vincent Toh Bi, a ainsi réagi après avoir déposé le dossier de son candidat : « Nous pensons que Monsieur Toh Bi Irié Vincent est celui qui incarne les aspirations des populations qui espèrent pour ce pays, une politique apaisée. C'est un candidat indépendant qui est soutenu par la société civile. »

Notons cependant que le dossier de Vincent Toh Bi ne comprend que son extrait de naissance, son casier judiciaire et son certificat de nationalité. Une déclaration de candidature non légalisée, sans la preuve du dépôt du cautionnement de 50 millions FCFA, sans aucun document de parrainage et sans photo. N'empêche que le représentant du candidat indique qu'il dispose de temps pour compléter son dossier. Avant d'ajouter qu'il revient au Conseil constitutionnel de décider de la candidature de Toh Bi.


Dreyfus polichinelle
Afique-sur7

Laisser un commentaire

PEAK : 1719080 : 1.64 mb
MEMORY : 1513968 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.