Publicite

Politique : L’opposition ivoirienne rejette la main tendue du gouvernement et appelle à la médiation de l’ONU, l’UA ou de la CEDEAO

Pascal Affi N’Guessan, porte-parole de la plateforme de l’opposition, a appelé ce mercredi, les Nations Unies et les organisations sous-régionales à créer un cadre propice de dialogue dans la résolution de la crise liée à la présidentielle. « Au nom de la plateforme des leaders de l’opposition, je sollicite la médiation de l’Union africaine et de l’Organisation des Nations Unies pour renouer le dialogue. Que l’ONU soit résolument au côté du peuple ivoirien afin d’arrêter le processus électoral », a déclaré le porte-parole de la plateforme, Pascal Affi N’Guessan lors d’une conférence de presse, mercredi 21 octobre 2020 à la maison du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) à Cocody.   

Ouverte à la négociation et à la facilitation internationales, l’opposition se refuse désormais tout dialogue avec un membre du gouvernement ivoirien, déclinant ainsi l’appel au dialogue lancé par le gouvernement ivoirien, par le truchement du ministre de l’Administration du territoire. Pascal Affi N’Guessan, le candidat du Front populaire ivoirien (FPI) a indiqué que l’opposition ne saurait participer "à une rencontre sous la présidence d’un quelconque membre du gouvernement".

« L’invitation qui a été adressée aux partis politiques et aux candidats pour une rencontre cet après-midi (mercredi) ne nous concernerait que si cette invitation, dans le cadre de la facilitation internationale, est convoquée par la CEDEAO ou toute autre organisation internationale sous l’égide des Nations Unies », a clarifié Pascal Affi N’Guessan, au nom des partis de l’opposition.

Le président candidat du FPI a toutefois réitéré la disponibilité de l’opposition à la négociation et à la facilitation internationales. « Nous réitérons notre disponibilité et notre ouverture à la négociation et à la facilitation internationale et voulons réaffirmer que nous ne serons ouverts à ces négociations que dans un cadre de facilitation internationale. Nous restons ouverts au dialogue dans le respect de la facilitation internationale », a-t-il ajouté.

L’opposition estime que la médiation menée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) appelant à reconsidérer le mot d’ordre de boycott du processus électoral et de désobéissance civile est « un échec ». Il a appelé toutefois le chef de l’Etat ghanéen, Nana Akufo-Addo, président en exercice de la CEDEAO, de "prendre toutes les dispositions pour qu’une mission véritablement engagée en faveur de la résolution de la crise ivoirienne (leur) soit adressée dans le cadre de la CEDEAO et de l’Union africaine".

Pascal Affi N’Guessan, par ailleurs président du Front populaire ivoire (FPI), membre de ladite plateforme a appelé les militants des partis de l’alliance à rester actifs dans la désobéissance civile pour faire barrage à la bonne tenue des échéances électorales.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1749856 : 1.67 mb
MEMORY : 1515832 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.