Publicite

Politique : La Cour Africaine (CADHP) ordonne la suspension des poursuites contre Guillaume Soro et ses proches

La Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp) a pris une ordonnance, ce mercredi 22 avril 2020, à Arusha. 

Dans cette ordonnance les juges à l’unanimité demandent à l’Etat de Côte d’Ivoire de suspendre l’exécution du mandat d’arrêt international émis contre Guillaume Soro.

La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADPH) a donné une suite favorable à la requête de l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro.

« La Cour à l’unanimité, ordonne à l’Etat défendeur de surseoir à l’exécution du mandat d’arrêt émis contre Guillaume Kigbafori Soro », indique le document signé de Ben KIOKO son Vice-président et  Robert ENO, le Greffier.

L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire en rupture de ban avec le pouvoir est visé par un mandat d’arrêt international émis contre lui par les autorités ivoiriennes. Il lui ai reproché des actions de déstabilisation et d’atteinte à la sûreté de l’État.

Il est également accusé de détournement de deniers publics. En plus de Guillaume Soro, la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples a réagi à la situation de ses proches qui ont été arrêtés depuis le 23 décembre dernier. Date à laquelle le retour au pays de Guillaume Soro après des mois en Europe a été manqué.

Elle ordonne également à la Côte d’Ivoire de « surseoir à l’exécution des mandats de dépôts décernés contre les Requérants Alain Lobognon, Camara Loukimane, Kanigui Soro, Yao Soumaila, Soumahoro Kando, Kamaraté Souleymane  Koné, Karidioula Souleymane, Tehfour Koné, Simon Soro, Porlo Rigobert Soro, Félicien Sékongo, Marc Kidou Ouattara, Mamadou Djibo, Aboubacar Touré, Babou Traoré, Ladji Ouattara, Gnamiand  N’Drin, Dahafolo Koné, Adama Zebret et de les mettre en liberté  provisoire ».

La CADHP ordonne en outre aux autorités ivoiriennes de faire un rapport à la Cour sur la mise en œuvre des mesures provisoires ordonnées dans la présente décision dans un délai de trente (30) jours, à compter de la date de sa réception.

Réaction de Guillaume Soro

Cette importante victoire, qui intervient à six mois de l'élection présidentielle, ne pouvait donc être passée sous silence par celui qui en est le premier bénéficiaire. Sur son compte Twitter, Soro Kigbafori Guillaume a ainsi réagi :
 « Je remercie Dieu ce jour. Il a inspiré les magistrats INTÈGRES de la Cour africaine qui viennent de rendre une décision historique. Ils ont honoré leur serment en disant le droit qui rétablit mes compagnons et moi dans nos droits », a déclaré Guillaume Soro.

Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1708552 : 1.63 mb
MEMORY : 1492008 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.