Politique : Le Grand Médiateur Adama Toungara chez Bédié, ce qu’ils se sont dit

Le Grand Médiateur de la République Adama Toungara et le président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié ont échangé ce mercredi 25 novembre 2020, sur la situation socio-politique du pays. Une rencontre à la résidence du chef de file de l’opposition à Cocody les Ambassades, pour essayer de retisser le fil du dialogue entre l’opposition ivoirienne et le pouvoir.   

« Je suis venu rencontrer le président Bédié suite aux déchirements profonds qu’a connu le tissu social, après les campagnes pré et post électorales », a déclaré à la presse Adama Toungara.

« J’ai échangé sur la situation de notre pays suite au déchirement profond qu’a subit notre tissu social après les campagnes pré-électorale, électorale et post-électorale. Je félicité le Président BEDIE pour avoir accepté la main tendue du Président Alassane OUATTARA qui a conduit à une rencontre, le 11 novembre dernier pour rétablir la paix » a déclaré, à sa sortie d’audience, le Médiateur de la République.

« L’opposition ne m’a pas contacté », a poursuivi le Médiateur de la République, « j’ai des amis autant dans l’opposition que dans le gouvernement ». Le fait selon lui d’être allé voir Henri Konan Bédié, est une initiative personnelle. Et que c’est parce que « le président Henri Konan Bédié est un acteur clé de la crise ».

En outre, le Médiateur de la République a dit avoir pris bonne note des suggestions faites par le président Bédié, ajoutant qu’il a « évidemment encouragé », le président du PDCI, à poursuivre « le dialogue. A persévérer dans cette voie royale du dialogue pour que la paix soit une paix durable en Côte d’Ivoire ».

Le Médiateur a par ailleurs confié à la presse qu’il a eu la permission de Henri Konan Bédié de revenir le voir « afin de continuer l’entretien que j’ai commencé avec lui ».

Henri Konan Bédié a suspendu le dialogue avec Alassane Ouattara pour exiger comme préalable, la libération de tous les prisonniers politiques. « J’ai suspendu ce dialogue, jusqu’à ce que nos frères soient libérés », a-t-il déclaré dans un communiqué, faisant référence aux leaders de l’opposition tels que Maurice Guikahué, vice-président du PDCI, mais aussi Pascal Affi N’Guessan, président du FPI, toujours derrière les barreaux.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1728256 : 1.65 mb
MEMORY : 1488536 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.