Politique : Le PDCI-RDA célèbre son 75e anniversaire

Le PDCI-RDA a célébré son 75e anniversaire le samedi 10 avril 2021 à son siège à Abidjan-Cocody, en présence du président du parti Henri Konan Bédié. A cette occasion, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a appelé le gouvernement ivoirien à favoriser le retour au pays de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé "dans les meilleurs délais".   

« Je me réjouis de l’acquittement définitif de MM. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Je souhaite que le gouvernement prenne toutes les dispositions nécessaires pour favoriser leur retour en Côte Ivoire dans les meilleurs délais et dans des conditions sécurisées » a dit M. Bédié, en présence de formations politiques sœurs dont le Front populaire ivoirien (FPI), fondé par M. Gbagbo, qui était représenté par M. Dano Djédjé.

Devant plusieurs militants, M. Bédié a déclaré que la Côte d’Ivoire toute entière compte sur le PDCI pour "ramener la paix, la concorde, la fraternité" entre le peuple et le vrai développement économique et social. « Nous avons donc une grande responsabilité devant l’histoire et nous n’avons pas le droit de nous y dérober ! Le PDCI doit donc créer les conditions de la confiance entre le peuple, la classe politique et les partenaires au développement », a-t-il lancé.

Il a rappelé la rébellion armée du 19 septembre 2002 qui a déstabilisé le pays, ainsi que la crise socio-politique d’octobre 2010 qui a "finalement fait exploser le peu d’éléments de la cohésion sociale qui nous restait".

« Le 3e mandat anticonstitutionnel a fini par détruire les fondements de la démocratie et de l’unité nationale. Que de morts en 1999 ! Que de morts en 2002 ! Que de morts en 2010-2011 ! Que de morts en 2020 ! Que d’exilés politiques ! Que de jeunes gens sacrifiés », s’est-il exclamé.

Le chef du PDCI a dénoncé la détention des militants de l’opposition. « Je veux me souvenir de mon directeur de Cabinet, N’Dri Kouadio Narcisse, Félix N’Dakri, Pulchérie Gbalet et 220 de nos jeunes encore et injustement incarcérés" lors du boycott électoral de la présidentielle du 31 octobre 2020 ».

Le PDCI, ex-parti unique, créé le 9 avril 1946 par feu Félix Houphouët-Boigny, le premier président ivoirien, a porté le pays à l’indépendance. Suite à son décès en 93, Henri Konan Bédié, lui succède à la tête du pays, mais est renversé par un coup d’Etat en décembre 1999.

La commémoration de ces 75 ans sera marquée par la suite d’activités dont des séminaires éclatés à travers le pays.

Voici le texte intégral du discours du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié.

Chers Militantes et militants,

Chers invités,

Chers compatriotes,

Mon cœur exprime toujours des émotions particulières lorsque je vous vois, hommes et femmes, jeunes et anciens pendant les moments comme ceux que nous vivons ensemble aujourd’hui, jour de l’ouverture de la célébration des 75 Ans de notre parti, le PDCI-RDA.

Votre présence effective traduit votre Amour et Votre attachement aux valeurs de notre Parti, Parti fondateur de la Côte d’Ivoire moderne.

Ce matin, avec vous tous, j’admire le chemin parcouru par nos aînés, avec à leur tête feu le Président FELIX HOUPHOUET BOIGNY.

Que de combats !

Que de privations et de sacrifices !

Que de morts hélas !

Pour la liberté et l’indépendance des Ivoiriens et de la Côte d’Ivoire.

Ensemble, ils ont bravé les obstacles de la colonisation et relevé les défis de l’éducation, de la santé, du développement économique social et culturel.

Nous sommes tous fiers de tous ces vaillants hommes et femmes, jeunes et vieux venus de toutes les contrées de la Côte d’Ivoire. Unis dans la diversité, solidaires pour réaliser leur rêve commun : construire la Côte d’Ivoire moderne et modèle de développement en Afrique.

En moins de Quinze (15) Ans après l’indépendance, ils ont ensemble réussi le pari de transformer la Côte d’Ivoire et de réaliser le miracle économique.

Le miracle économique ivoirien, reconnu par le monde entier, c’est bien notre peuple qui l’a réalisé sous l’impulsion du PDCI-RDA et du Président FELIX HOUPHOUET BOIGNY !

Le PDCI-RDA a construit notre cher pays sur des bases solides !

Des bases qui ont permis et qui permettent encore aujourd’hui à notre pays, de plier sans fléchir sous les crises politiques, les crises économiques et sociales depuis trois décennies.

Vous pouvez donc aussi comprendre les peines profondes que je ressens devant la grave crise que traverse notre Pays depuis plus de Vingt (20) Ans.

– Le 24 Décembre 1999, l’élan prodigieux de l’éléphant d’Afrique a été brisé par un coup d’Etat militaire ;

– Le 19 Septembre 2002 a fini par achever par une rébellion armée, l’œuvre funeste entamée le 24 Décembre 1999 ;

– La crise socio-politique d’Octobre 2010 a finalement fait exploser le peu d’éléments de la cohésion sociale qui nous restait ;

– Le 3e mandat anticonstitutionnel a fini par détruire les fondements de la démocratie et de l’unité nationale.

Que de morts !

Que de morts en 1999 !

Que de morts en 2002 !

Que de morts en 2010 et 2011 !

Que de morts en 2020 !

Que d’exilés politiques !

Que de populations traumatisées !

Que de jeunes gens sacrifiés !

Point n’est besoin de vous parler des problèmes que nous connaissons tous : les systèmes éducatif et sanitaire dégradés, la pauvreté, la délinquance juvénile chez nos enfants instrumentalisés (pour en faire des miliciens et microbes).

Bref ! Le tissu social déchiré, la Côte d’Ivoire défigurée.

Point n’est besoin de vous parler également des députés, des responsables de la société civile, jeunes et des femmes emprisonnées, pour avoir voulu exprimer leur refus du bâillonnement de la démocratie par un 3e Mandat non conforme à notre loi fondamentale.

Je veux me souvenir de mon Directeur de Cabinet, N’DRI Kouadio Narcisse, Felix N’DAKPRI, Pulchérie GBALET et Deux cent vingt (220) de nos jeunes encore et injustement incarcérés.

Je veux leur dire que le PDCI-RDA ne les abandonnera pas.

Je m’incline à nouveau devant la mémoire de nos frères et sœurs ainsi violemment arrachés à notre affection.

Je rends aussi hommage aux blessés et à tous ceux ou toutes celles qui ont été d’une manière ou d’une autre atteints dans leur chair.

Chers Militantes et Militants,

Chers compatriotes,

Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, dont les valeurs sont, entre autres, l’humanisme, le droit, la justice et la liberté, a fait la preuve de sa résilience depuis sa création à ce jour.

Notre parti, à soixante-quinze (75) ans, doit rester l’Architecte et le Maitre d’ouvrage de la création et de la construction de la nation ivoirienne.

Comme hier, le PDCI-RDA saura aujourd’hui et demain puiser en chaque Ivoirien et en chaque Ivoirienne les ressources nécessaires pour panser les plaies, amorcer la réconciliation et bâtir la Côte d’Ivoire nouvelle.

Les enjeux sont ceux du renforcement du PDCI-RDA dans ses capacités d’innovation, en vue de conduire la lutte pour la libération du peuple ivoirien de toutes les mauvaises gouvernances.

Je m’engage aussi, avec vous, militants et militantes, à renforcer la modernisation du parti que nous avons commencée.

A cet effet, ma vision pour le PDCI-RDA s’articulera autour des points suivants :

– Remobiliser toutes les composantes du parti pour relever les grands défis qui nous attendent ;

– Impliquer et responsabiliser davantage l’important vivier de cadres compétents et de jeunes dynamiques dans toutes les instances de décisions du Parti ;

– Améliorer et renforcer la démocratie interne ;

– Mettre en place des dispositifs stratégiques et novateurs en vue d’anticiper sur les évènements et les enjeux du futur ;

– Capitaliser et valoriser les nombreuses ressources et moyens dont dispose le Parti pour assurer et pérenniser son autonomie financière.

Chers Militantes et militants,

Chers compatriotes,

Vous l’avez compris, le PDCI–RDA doit reprendre sa place de maitre d’ouvrage de la Nation.

La Côte d’Ivoire toute entière compte sur nous pour ramener la paix, la concorde, la fraternité entre nos peuples et le vrai développent économique et social.

Nous avons donc une grande responsabilité devant l’histoire et nous n’avons pas le droit de nous y dérober !

Le PDCI-RDA doit donc créer les conditions de la confiance entre le peuple, la classe politique et les partenaires au développement.

Le PDCI-RDA continuera sans relâche toutes les actions avec l’ensemble de l’opposition en vue de créer les conditions d’un climat politique apaisé, propice à la réconciliation et à la reconstruction d’un Etat de droit.

Dans cet esprit, je me réjouis avec vous et avec tous les Ivoiriens, de l’acquittement définitif du Président Laurent GBAGBO et du Ministre Charles BLE GOUDE.

Je souhaite que le gouvernement prenne toutes les dispositions nécessaires pour favoriser leur retour en Côte d’Ivoire dans les meilleurs délais et dans des conditions sécurisées.

Chers militants et compagnons,

Je termine, en vous renouvelant mes remerciements pour votre présence.

Soyez assurés de ma Foi profonde et inébranlable en la Côte d’Ivoire et en son avenir.

Vive un PDCI-RDA Fort et Debout pour une Côte d’Ivoire réconciliée, Unie et Prospère.

Je déclare ouvertes les Cérémonies Commémoratives du Soixante-quinzième (75e) anniversaire du PDCI-RDA.

Joyeux Anniversaire et Longue Vie au PDCI-RDA

Henri Konan Bédié

Président du PDCI-RDA


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1731912 : 1.65 mb
MEMORY : 1514328 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.