Publicite

Politique : Léger réaménagement technique du gouvernement et nomination de Chantal Nanaba Camara à la présidence du Conseil supérieur de la magistrature

Le président ivoirien Alassane Ouattara a procédé ce mercredi 13 mai 2020, à un léger réaménageant au sein de l’appareil  gouvernemental ivoirien, avec la nomination de cinq nouveaux ministres et la sortie d’Albert Toikeusse Mabri, l’ex-ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. L’information a été donnée par Patrick Achi, le ministre secrétaire général de la présidence de la République dans un communiqué. 

Publicite

 Ainsi les cinq nouveaux ministres entrants sont MM. Albert Flindé au poste de ministre de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, Adama Diawara au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et Roger Adom en qualité de ministre de la modernisation de l’administration et de l’innovation du service public.

Par ailleurs, le chef de l’exécutif ivoirien a nommé des ministres gouverneur de district autonome. Il s’agit de MM. Robert Beugré Mambé au poste de ministre gouverneur du district d’Abidjan et de Augustin Abdoulaye Thiam Houphouët en qualité de ministre gouverneur du district autonome de Yamoussoukro.

Quant aux ministres Ally Coulibaly (ex-ministre des ivoiriens de l’extérieur) Philippe Legré ( ex-secrétaire d’état chargé des affaires maritimes) et Raymonde Goudou Coffie ( ex-ministre de la modernisation de l’administration), ils ont été nommés respectivement, ministres des Affaires étrangères, ministre chargé des Affaires maritimes et ministre de la Culture et de la francophonie.

Fait majeur de ce léger remaniement, Mabri Toikeusse, président de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (Udpci), a été remplacé par Adama Diawara, le nouveau ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Albert Flindé, un cadre de l’UDPCI, lui a été nommé ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur.

Par ailleurs, la magistrate hors hiérarchie Chantal Nanaba Camara a été nommée présidente du Conseil supérieur de la magistrature pour une durée de trois ans. « Au titre du Conseil supérieur de la magistrature et conformément à l’article 145 de la constitution, le président de la République a procédé à la signature d’un décret portant nomination de Mme Chantal Nanaba Camara, présidente de la Cour de cassation en qualité de présidente du Conseil supérieur de la magistrature pour une durée de trois ans», a annoncé Patrick Achi, le ministre Secrétaire général de la présidence de la République.

Pour rappel, la magistrate hors hiérarchie, Chantal Nanaba Camara, a été nommée présidente de la Cour de cassation. Le 03 avril dernier.

 

Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com  

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1746432 : 1.67 mb
MEMORY : 1504520 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.