Politique : Législatives, les femmes candidates renforcent leurs capacités pour améliorer leur participation au processus électoral

Les femmes candidates aux élections législatives du 6 mars 2021 ont pris part à un atelier de formation ce lundi 15 février à l’Assemblée nationale, organisé par le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant en collaboration avec ONU-Femmes. Cette formation vise à soutenir les candidates aux futures élections et à contribuer également à la mobilisation des populations féminines en vue d’améliorer la participation des femmes au processus électoral.   

La ministre de l’éducation nationale, Kandia Camara, membre du directoire du RHDP a annoncé en outre que le RHDP respecte le code électoral. Ainsi, dans deux circonscriptions électorales, il a réalisé la parité. "Il s’agit d’Abobo avec 3 femmes sur 6 candidats et de Toumodi avec 1 femme sur 2 candidats", a-t-elle fait savoir.

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’enfant Ly-Ramata Bakayoko a indiqué que, « Le taux de candidatures féminines aux législatives passe de 10,56% à 12,27% en 2011 et 14,54% aux législatives du 06 mars 2021. L’enjeu est d’emmener toutes les femmes candidates titulaires ou suppléantes à se faire élire dans leurs circonscriptions électorales », a déclaré la ministre Ly-Ramata Bakayoko.

Elles seront au nombre de 210 femmes candidates titulaires et 242 suppléantes sur toute l’étendue du territoire et de tous les bords politiques. C’est dans un lot de 1300 dossiers de candidatures déposées auprès de leurs formations politiques pour certaines et à la commission électorale indépendante pour d’autres, que ces 542 femmes ont été retenues pour briguer des sièges sur les 255 que compte l’Assemblée nationale.

Kandia Camara, membre du directoire du RHDP, a partagé non seulement son expérience de femme leader, mais elle a aussi donné aux autres candidates, les astuces nécessaires pour être des futures élues de la nation.

« Pour gagner justement, mettez en place une équipe dynamique qui couvre tous les aspects de la campagne, de sorte à parler à toutes les composantes de votre électorat : les jeunes, les femmes, les guides religieux, la notabilité, les corps socio-professionnels, les leaders d’opinion, etc. Vous devez être particulièrement actives sur le front de la communication qui représente 60% du travail selon les estimations des spécialistes en sciences politiques. Par exemple, vous devez avoir des spécialistes des réseaux sociaux dans votre équipe parce que notre monde fait aujourd’hui la part belle à l’information instantanée. Vous n’aurez pas d’autre choix d’ailleurs, étant donné que les médias traditionnels seront soumis pendant la campagne à l’équilibre de l’information. Si vous voulez avoir une plus grande lisibilité, il faut imaginer des contenus attrayants sur les réseaux sociaux pour vendre votre « produit », a conseillé la ministre Kandia Camara.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1716184 : 1.64 mb
MEMORY : 1508160 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.