Politique : Les sénateurs du groupe parlementaire PDCI-RDA "expulsés" du Sénat

Des sénateurs du Groupe Parlementaire PDCI ont été expulsés par la Commission des Affaires sociales et culturelles (CASC) du Sénat mardi, lors du projet de loi portant Code de la santé publique vétérinaire. Coffi Michel Benoît, Président de la Commission a prié les sénateurs proches de Bédié de quitter la salle de 500 places de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro, parce que leur déclaration, après la lecture de l’exposé des motifs par le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Moussa Dosso, n’allait pas dans le sens qu’il aurait souhaité.   

Kouadio Kpli Delphin, sénateur élu de la région de l’Iffou désigné par le groupe parlementaire PDCI-RDA s’est plutôt prononcé sur l’incarcération de ses collègues arrêtés à la résidence du Président Bédié, notamment Séru Bi N’Guessan et Bassy-Koffi Koffi Lionel Bernard.

Une déclaration qui a suscité la colère du Président de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles, estimant qu’il était hors sujet. Il s’en est suivi des "échauffourées" entre les groupes parlementaires PDCI-RDA et RHDP. L’incident clos, le Président a prié le Sénateur de la région de l’Iffou de sortir de la salle qui a été suivi automatiquement par ses collègues du groupe parlementaire PDCI-RDA.

Une fois hors de la salle, Alain Caucauthrey, Président du groupe parlementaire à indiqué que le message du PDCI-RDA est et reste, la libération des sénateurs incarcérés.

"Nous avons des collègues Sénateurs qui sont aux arrêts et nous avons effectué des démarches tant au niveau de l’Institution qu’est le Sénat qu’au niveau de toutes les structures parlementaires qui pourraient nous aider à faire libérer nos collègues. Là nous sommes venus dans le cadre de la séance relative à l’adoption du projet de loi sur le code de la santé publique vétérinaire. Et bien la déclaration que nous avons voulu faire pour appeler les Sénateurs à la solidarité pour la libération de nos collègues avant d’intervenir sur le projet de loi soumis à examen, le Président de la Commission a estimé qu’on n’avait pas à parler de cette affaire ; et ils nous ont invités à sortir donc nous sommes sortis. Je trouve ça dommage au niveau d’un Parlement. Qui est le lieu où on s’exprime, où on parle. Alors peut-être que c’est nous qui ne comprenons pas bien de quoi il s’agit. Mais nous, nous avons compris qu’au niveau du Parlement celui qui a quelque chose à dire il le dit en respectant les autres. Jusqu’à ce qu’on nous interrompe, nous étions d’abord dans le délai au niveau du timing, nous étions courtois à l’égard de tous les collègues donc nous ne comprenons pas. Je trouve un peu dommage qu’on se comporte ainsi », a déclaré, Alain Caucautrey.

Pour les travaux à venir, il a promis que les sénateurs du groupe parlementaire PDCI-RDA seront présents dans l’hémicycle pour porter le message et espèrent qu’ils termineront leur message.

"Nous sommes dans une situation, on ne peut pas nous empêcher de parler de cette situation, donc on en parlera chaque fois qu’une tribune nous sera offerte », a-t-il ajouté.

Les sénateurs du groupe parlementaire PDCI-RDA portaient des écharpes de couleur noire pour disent-ils exprimer leur deuil aux personnes qui ont péri pendant cette crise pré et post-électorale.

Le 03 novembre dernier, plusieurs cadres de l’opposition ivoirienne réunis chez Henri Konan Bédié, le président du PDCI et doyen d’âge de l’opposition dans le cadre d’une réunion du Conseil national de transition (CNT), un organe dit de transition jugé illégal, ont été interpellés et déférés pour certains en prison.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1736616 : 1.66 mb
MEMORY : 1493968 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.