Publicite

Politique : Limogeage de Mabri Toikeusse, voici sa première réaction

Le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Albert Mabri Toikeusse ne fait plus partie du gouvernement Gon Coulibaly depuis ce mercredi 13 mai 2020. Il a été révoqué du ministère de l'Enseignement supérieur, portefeuille qu'il occupait depuis juillet 2018. Quelques heures après l'annonce de son limogeage, une première réaction est attribuée à Mabri Toikeusse. Ces propos attribués au Président de l'UDPCI alimentent la polémique sur les réseaux sociaux.  

Dans ces propos à lui attribués, Albert Mabri Toikeusse se disait soulagé après plusieurs années au service de la Nation et se disait prêt à affronter le terrain en vue de la présidentielle à venir. «Dites-lui que je suis libéré. C’est maintenant que le vrai combat commence. Je vais mener mon combat sur le terrain pour les futures joutes présidentielles», aurait déclaré l’ex ministre. Ces propos ont ensuite été attribués à Oplé Tanios qui disait parler au nom du Ministre Mabri. «Je vais m’atteler à l’organisation de mon parti. Je pars la tête haute avec la conscience d’avoir bien servi mon pays », avait-il renchéri.

Le désormais ex-ministre de l’Enseignement supérieur a tenu à clarifier les choses. Il est monté au créneau pour démentir ces propos et dit s’être ‘’imposé un devoir de réserve". «Suite à la formation du nouveau Gouvernement ce jour (mercredi ndlr), je me suis imposé un devoir de réserve. Il m'a cependant été donné de constater dans une certaine presse en ligne, des propos qui me sont attribués. J'apporte un démenti formel à ces allégations sans fondement, colportées sur les réseaux sociaux et invite les médias qui les ont relayées à faire preuve de professionnalisme », a clarifié Mabri Toikeusse.

Le jeudi 12 mars 2020, l'homme avait clairement affiché ses ambitions présidentielles, en s’opposant à la désignation par acclamation du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme candidat du RHDP à l’élection présidentielle d’octobre prochain. «Je suis un homme de conviction et je préfère dire ce que je pense... Ne prenons pas des engagements d’une heure dans une salle, qui par la suite, ne reflèteront pas la réalité sur le terrain », avait-il lancé au président Alassane Ouattara.

Depuis lors, les relations entre Mabri Toikeusse et certains cadres du RHDP, partisans de Gon Coulibaly, se sont fortement brouillées.



Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com 

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1735520 : 1.66 mb
MEMORY : 1518032 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.