Politique : Mabri Toikeusse vire le ministre Sidiki Konaté du Conseil régional du Tonkpi

Une information provenant du conseil régional du Tonkpi, fait état de l’éviction du ministre Sidiki Konaté du Conseil régional du Tonkpi par le président du conseil, Albert Mabri Toikeusse. Le ministre Sidiki Konaté, 2e vice-président du Conseil a donc été viré du Conseil régional du Tonkpi, lors d’une session, présidée par Albert Toikeusse Mabri, ce jeudi 25 février 2021.   

Sous la présidence effective du Président, Dr Abdallah Toikeusse Mabri, le Conseil Régional du Tonkpi a tenu sa première session ordinaire de l’exercice 2021 consacrée essentiellement à l’examen et l’adoption du compte administratif du Président et du Budget primitif au titre de l’exercice 2021 et au renouvellement du bureau du Conseil. 

1- Après présentation du compte administratif et vu sa conformité avec le compte de gestion du Payeur régional, il a été adopté à l’unanimité des Conseillers régionaux présents.

2- Tout comme le compte administratif du Président, le Budget modificatif a été adopté, après quelques observations des différentes commissions, à l’unanimité des conseillers présents.

3- Quant au bureau du Conseil, il a connu une légère modification : le conseiller régional, M. Konaté Sidiki anciennement 2e Vice-président est sorti au profit de M. Gba Daouda. Le nouveau bureau du Conseil se présente comme suit :

- Président : Dr Abdallah Toikeusse Mabri
- 1er Vice-président : M. Woi Méla Gaston-Aimé
- 2e Vice-président : M. Seu Tia
- 3e Vice-président : M. Gba Daouda
- 4e Vice-président : M. Doueu Michel Bruno Ouéhi
- 5e Vice-président : M. Zotaon Noukouao.

Monsieur Sieu Tia vient donc en remplacement du ministre Sidiki Konaté en qualité de 2e vice-président du conseil régional du Tonkpi.

L’éviction du ministre Sidiki Konaté, selon le président Mabri, s’explique par le fait que ce dernier n’a point pris part aux réunions du conseil régional du Tonkpi depuis une période de près de trois ans. Le remplacement du conseil régional Sidiki Diabaté intervient après plusieurs avertissements restés vains.

Une situation qui risque de créer des étincelles au sein de la région du Tonkpi à l’ouverture de la campagne des législatives du 6 mars prochain. Pour l’heure, le ministre Sidiki Konaté n’a pas réagi officiellement à son éviction du Conseil régional du Tonkpi.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1729120 : 1.65 mb
MEMORY : 1515656 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.